lundi 17 mars 2008

Elisabeth Daynès, la Magicienne #4 ou un très grand moment !

Aujourd'hui, et selon le rendez-vous que m'avait gentiment fixé Peggy Martin, l'une des collaboratrices d'Élisabeth Daynès, je me suis rendue à l'Atelier où tout un monde disparu ressurgit sous l'habileté et la sensibilité de ces experts en anatomie et en paléontologie.
Du coup, comme j'étais là pour acquérir le livre qui relate la carrière d'Élisabeth Daynès, Peggy m'a fort aimablement conviée à visiter l'Athanor des Alchimistes, ou plutôt, l'Atelier de ces savants qui sont des artistes ou de ces artistes qui sont des savants.
Ils sont quatre en tout, à sculpter, peindre, mouler, implanter de vrais cheveux et poils sur des sculptures hyperréalistes réalisées en silicone. D’ailleurs, la réalisation de chaque reconstruction, selon la pilosité qu'on lui attribue prend de six mois (Lucy) à quatre mois pour les hominidés d'époques ultérieures. C'est un travail de fourmi, un travail d'orfèvre, et c'est beau de voir la passion, l'amour que ces artistes portent à leur travail ! Quand on voit la beauté de leurs œuvres, on ne peut que sentir la passion, l'amour qui animent leurs concepteurs !
J'ai été ravie de rencontrer Peggy et ses collègues, Peggy qui parle avec passion de leur métier, de leur intérêt pour ces gens et animaux si anciens ! Peggy, ravie de voir que j''étais quelque part tout aussi mordue qu'eux et vraiment très émue de ce privilège inouï que j'ai eu aujourd'hui !
Non contents de réaliser des sculptures, des dermoplasties ou reconstructions, basées sur les données des médecins légistes, les gens de cet atelier tiennent à leur donner des attitudes, des expressions qui les rendent proches de nous, attirantes, émouvantes. Malgré leurs différences anatomiques avec les hommes actuels, ces sculptures nous sont malgré tout proches, et on s'attend à les voir bouger, nous parler, nous sourire !
J'ai passé un moment fabuleux, en proie à une grande émotion, et la pauvre Peggy a dû penser que j'étais un peu bête, mais bon... J'ai la chance d'avoir le bouquin génial qui raconte l'atelier, sa fondatrice, ses collaborateurs et leurs œuvres, les superbes photos de Philippe Plailly de l'agence Eurélios à l'appui, avec en prime, la dédicace de la main même de la maitresse des lieux qui malheureusement n'était pas là.
N'empêche, quel moment étonnant, que cette rencontre dans cet endroit au fond d'une cour de Belleville, dans des pièces exigües où on coule, plâtre, sculpte, implante et peint avec bonheur et quasiment pour le plaisir de l'art et d'apporter la connaissance à autrui , l'Atelier Daynès rentrant à peine dans ses frais chaque année ! Mais, comme me l'a expliqué Peggy, Élisabeth Daynès et son équipe se sont retrouvés happés par le passé, la Préhistoire et ces gens courageux et émérites ou bêtes disparues qui nous ont précédés sur cette bonne vieille Terre !
J'en suis encore toute tourneboulée et ravie ! Exactement comme un gosse qui aurait la preuve que le Père Noël existe !
En tout cas, je ne remercierai jamais assez les gens de l'Atelier qui sont vraiment adorables, notamment Peggy Martin et Élisabeth Daynès pour ses dédicaces fort aimables...
Oui, car Mimi y aura droit aussi, au livre dédicacé !!!

1 commentaire:

Mimi a dit…

Merci ! Merci de toujours penser à moi ! En tout cas, ça fait plaisir de voir à quel point tu vis ta passion à fond depuis quelques mois ! Tu t'éclates vraiment et ça fait chaud au coeur !