mardi 30 novembre 2010

Néanderthal et quelques autres dans des conférences passionnantes !

Miam ! Toute une série de conférences du Muséum d'Histoire Naturelle et du Musée de l'Homme, dont deux notamment sur Néanderthal absolument passionnantes, seulement en audio, hélas, mais géniales quand même et avec tout un tas de savants sympathiques et charmants ! Le lien Néanderthal et sapiens : la rencontre est absolument sensationnel... Les deux conférences qui s'y trouvent durent trois heures, mais ça vaut le coup de les écouter, on apprend plein de choses passionnantes ! Et parce que vous êtes mignons, une image sympa d'Emmanuel Roudier pour illustrer mon propos, tiens !
© Emmanuel Roudier.

dimanche 14 novembre 2010

Un chef d'oeuvre cinématographique inconnu...


Comme cette nouvelle déshumanisation du pauvre Néanderthal me contrarie vraiment, que ça fait plusieurs jours aussi que la chaufferie de mon immeuble est HS, j'ai eu une insomnie pour le moins constructive, cette nuit ! Vraiment énervée, impossible de fermer l'oeil, et me voilà donc partie sur Google en tapant "Homme des cavernes" histoire de voir quelles autres âneries j'allais bien pouvoir glaner, après tout, au stade où nous en étions, hein... Je cherchai donc quelque vidéo croquignole et éventuellement cro-mignonne, histoire de ne pas sombrer, comme le pauvre Néanderthal, dans le Néant total... Et là, j'ai eu une excellente surprise ! Je suis tombée sur un excellent film que son propre réalisateur conseille même de pirater, faute de distributeurs, et c'est un vrai chef d'œuvre ! Alors, je vous le fait partager, parce qu'il mérite vraiment d'être connu et découvert. C'est en anglais sous-titré français, mais c'est tellement bien fait qu'on finit happé par le récit et la situation totalement fantastique. Voici d'ailleurs le lien vers Wikipédia qui en parle :
http://fr.wikipedia.org/wiki/The_Man_from_Earth
Pas d'esbroufe ni d'effets spéciaux là-dedans, juste un époustouflant huis-clos entre amis qui découvrent le vrai visage de l'un d'eux qui choisit de se livrer et de leur livrer son incroyable secret en toute confiance, suscitant moult question et révoltes de la part de ses interlocuteurs, son récit remettant en cause bien des choses, et notamment les fondements religieux !
Mais je ne vous ferai pas languir davantage, voici cette merveille. Préparez-vous à une remarquable remise en question de bien des choses !

The Man From Earth 1/5
envoyé par Saladin1986. - Regardez des web séries et des films.


The Man From Earth partie 2 vostfr
envoyé par bobocana. - Regardez plus de films, séries et bandes annonces.



The Man From Earth partie 3 vostfr
envoyé par bobocana. - Regardez des web séries et des films.


The Man From Earth partie 4 vostfr
envoyé par bobocana. - Regardez des web séries et des films.


The Man From Earth partie 5 (fin) vostfr
envoyé par bobocana. - Les dernières bandes annonces en ligne.

A mon avis, vous ne pourrez être que séduits par cette étonnante histoire intelligemment filmée et remarquablement jouée ! Un pur chef d'œuvre, j'insiste !!! Faites-le connaître, il le mérite !!!

samedi 13 novembre 2010

Bis repetitas non placent !!!!

Le cerveau de Neandertal plus proche du singe
Raaaaaaaaaaaaaaaagh !!! L'article de Sciences et Avenir est encore pire !!! Maintenant, on parle de Néanderthals et d'humains !!! Parce qu'un être qui enterre ses morts, a des outils sophistiqués et un certain sens du beau, le langage et le feu, montre de la compassion envers ses semblables n'est pas un être humain, sans doute ??? Mais je vais me les faire, moi, ces foutus savants !!!
Hou que ça me fâche !!! Mais voici, in extenso, la reproduction de l'infamie :

Le cerveau de Neandertal plus proche du singe

Une étude montre qu’en dépit d’un volume presque identique, le cerveau humain évolue différemment de celui de l’Homme de Neandertal.


Comparaison des crânes de Neandertal et de Sapiens Max Planck Institute for Evolutionary Anthropology Comparaison des crânes de Neandertal et de Sapiens Max Planck Institute for Evolutionary Anthropology

Parce que la taille des cerveaux des humains modernes et des Néandertaliens est similaire, de nombreux chercheurs ont précédemment supposé que les capacités cognitives de ces deux espèces étaient semblables. Une étude dirigée par des paléoanthropologues de l’Institut Max Planck (Allemagne) remet pourtant en question cette hypothèse.
Basée sur des relevés détaillés des traces laissés par le cerveau sur la boite crânienne d’humains et de Néandertaliens à différentes étapes de la vie, elle  montre des différences dans les schémas de développement du cerveau des deux espèces d’Homo, principalement durant la première année de vie.
Un des éléments clés de ces travaux, publiés dans le Journal of Human Evolution, a été la reconstruction du crâne d’un nouveau-né de Neandertal, découvert en 1914 par une équipe d'archéologues français près de Moustier en Dordogne.
Il en ressort que le cerveau humain prend une forme plus arrondie, plus « globuleuse », tandis que celui de Neandertal reste plus allongé comme chez les autres ancêtres et cousins de l'homme dont le chimpanzé, rajoutent les auteurs. Cela signifie sans doute que l’Homme de Neandertal avait un câblage neuronal différent du nôtre et qu’il ne devait probablement pas percevoir le monde comme nous.
« Nos résultats ont deux implications importantes », explique Philipp Gunz, de l’Institut Max Planck. « Nous avons découvert des différences dans les schémas de développement du cerveau qui pourraient contribuer à des différences cognitives entre les humains modernes et les Néandertaliens. Peut-être plus important, toutefois, cette découverte nous en dira plus sur notre propre espèce, nous espérons que nos conclusions aideront d'identifier la fonction de certains gènes qui présentent des signes de sélection récente chez l'homme moderne. »
Joël Ignasse
Sciences et Avenir.fr
Oui, ben alors, si ces pauvres Néanderthaliens n'étaient pas humains, Cro-Magnon aurait été zoophile ??? Eh bien, il a dû y en avoir pas mal, des zoophiles, puisqu'on en a jusqu'à quatre pour cent en nous, de Néanderthal ! S'ils avaient été si différents que ça, ce mélange aurait été totalement impossible !
Wang-Ka, la Néanderthalienne qui fait partie des héros de la saga à laquelle Mimi et moi œuvrons depuis le Moustérien, au moins ! :-D Le dessin est mon oeuvre, réalisée sur mon ordinateur, à la souris et avec Paint... Retravaillée avec différents traitements d'images.

jeudi 11 novembre 2010

Le Néandertalien pas aussi malin que l'Homo sapiens - dépêches AFP Sciences - la-Croix.com

Ci-dessus, le lien conduisant vers l'article original qui m'a foutu une grosse colère et dont parlait déjà Internaaze... Ci-dessous, la reproduction in extenso de la chose. Provenant d'une revue catholique, ça ne m'étonne pas vraiment... Hors Adam et Eve, pas de salut, alors, autant salir les ancêtres, hein ??? Ça me fâche, mais vraiment !!! Tellement, que ça me fâche, que j'en ai même fait un épouvantable cauchemar !!!

WASHINGTON (AFP) - Le Néandertalien pas aussi malin que l'Homo sapiens

Le cerveau de l'homme de Neandertal et celui de l'homme moderne, similaires à la naissance, avaient un développement très différent dès la première année de la vie, selon une étude qui dément l'idée selon laquelle les deux espèces avaient des capacités mentales comparables.
Ces différences dans la manière dont le cerveau se développe au tout début de la vie expliquent la forme arrondie distinctive du crâne humain absente chez les Néandertaliens et les autres ancêtres et cousins de l'homme comme le chimpanzé, observent les chercheurs de l'Institut Max Planck d'anthropologie de l'évolution (Allemagne).
Chez l'homme de Neandertal, disparu il y a 28.000 ans pour des raisons obscures après avoir co-existé avec l'homo sapiens pendant 10.000 ans, le crâne a une forme légèrement plus allongée.
Cette découverte est basée sur les comparaisons entre des empreintes virtuelles, à différents âges de développement, des circonvolutions cérébrales et des structures avoisinantes sur l'intérieur de crânes modernes et fossilisés d'Homo sapiens et de Néandertaliens, y compris des nouveau-nés.
Ces variantes observées tôt dans le développement du cerveau reflètent probablement des changements dans les circuits et branchements cérébraux, explique Philipp Gunz, principal auteur de cette communication publiée lundi dans la revue Current Biology.
C'est en fait l'organisation interne du cerveau qui compte le plus pour les capacités cognitives, ajoute-t-il.
"Chez les humains modernes, les branchements entre les diverses régions du cerveau sont établies durant la première année de la vie et sont importantes pour un degré avancé de socialisation, l'émotion et les fonctions de communication", précise ce chercheur dans un entretien avec l'AFP.
"Il est de ce fait improbable que les Néandertaliens perçussent le monde comme nous le percevons", a-t-il ajouté.
Le fait de savoir si les capacités mentales des humains modernes sont différentes de celles des Néandertaliens est un sujet controversé en anthropologie et archéologie, relève Philipp Gunz.
Dans la mesure où le volume du cerveau des Néandertaliens et de l'homme moderne sont similaires, de nombreux chercheurs supputaient que les deux espèces avaient des capacités mentales comparables, une hypothèse mise à mal par les résultats de cette recherche.
La différence de développement mental ne veut pas dire pour autant que les Néandertaliens, apparus il y a 400.000 ans, étaient des demeurés, souligne ce scientifique.
"C'étaient des chasseurs sophistiqués, hautement spécialisés. Il est très improbable que les Néandertaliens étaient totalement privés de langage, dont bien sûr nous ignorons le degré de sophistication", ajoute-t-il.
Mais dans l'évolution "le développement du cerveau est très similaire chez les chimpanzés, animal le plus proche de l'homme, et les Néandertaliens", relève l'anthropologue.
L'humain moderne est le premier dans la lignée des hominidés à connaître un tel développement des circuits de son cerveau durant la première année de sa vie, poursuit-il.
Le séquençage complet du génome de l'homme de Neandertal, publié en mai, a révélé des croisements avec les humains. Il montre très peu de différences génétiques entre les deux espèces, parmi lesquelles quatre gènes liés au développement mental.
Ces mêmes gènes, lorsqu'ils présentent des mutations, sont aussi impliqués dans la schizophrénie, l'autisme et la trisomie 21, a rappelé ce chercheur.
Il a enfin relevé que l'étude des dents a montré que le cerveau des Néandertaliens devenait adulte plus rapidement que celui des humains, un trait aussi partagé avec les autistes.
Donc, en résumé, notre Néanderthal aurait été une sorte de super bonobo parlant et industrieux ??? Ben tiens ! 
Et pour continuer dans le raisonnement, les gènes étranges venus d'ailleurs qui donnent quand ils mutent des schizos, trisos et autistes donnent, non mutés, des Néanderthaliens ??? Donc, tous ceux qui ont ces gènes non mutés sont donc des Néanderthaliens, et donc, du coup, des super-bonobos... Non mais moi aussi, je peux être de mauvaise foi et tenir des raisonnements spécieux !!! Ils ont mal à leurs ancêtres, et puis c'est tout ! Du racisme à rebours !!! C'est pas bien brillant, tout ça. Et puis rien ne dit que malgré leur croissance différente et l'organisation différente du cerveau ils nous étaient inférieurs... Ni supérieurs, d'ailleurs. Seulement différents. Et différent n'est pas synonyme d'inférieur, bon sang de bonsoir ! Ça m'énerve, des raisonnements spécieux comme ça, mais ça m'énerve !!!!

vendredi 5 novembre 2010

mercredi 3 novembre 2010

Mais quand on vous le dit, que Néanderthal était un type bien, sacrebleu !!!

Un grand MERCI à Internaaze pour ce passionnant article en lien ci-dessus et reproduit in extenso ci-dessous !!! 
mercredi 03 novembre 2010
Nombre de scientifiques tels Madame Patou-Mathis et Messieurs Picq, Thomas ainsi que Barbazat et d'artistes renommés n'ont pas attendu cette étude pour nous présenter des Néanderthaliens tout à fait fréquentables ! Voir à ce sujet la trilogie du "Dernier Néandertal", de Marc Klapczynski, sublimement écrite, les bandes dessinées d'Emmanuel Roudier, tant sa série "Vo'hounâ", parue chez Soleil et son dernier opus "Neandertal", paru chez Delcourt, le film de Jacques Malaterre "Ao le dernier Néandertal", très librement inspiré de l'œuvre de Marc Klapczynski, et enfin, les reconstructions diverses faites pour des musées par des sculpteurs de génie tels Élisabeth Daynès ou John Gurche et les frères Kennis, sans parler des saynettes peintes et reconstituées par Emmanuel Roudier, Éric Le Brun ou Florent Rivère, entre autres ! Bref, une preuve de plus que la plupart des Anglo-Saxons digèrent très mal cette part de Néanderthal qu'on nous a découverte récemment, à nous autres, les Eurasiatiques !!! Ca les emmerde, ça, un aïeul avec un look pareil dans la galerie des ancêtres, ça leur fait pisser de l'acide chlorhydrique, c'est à croire !  
Et puisque vous avez été sages, quelques petites illustrations sympas, tiens !
 Vo'hounâ, la très mignonne  Néanderthalienne issue de l'imaginaire fécond d'Emmanuel Roudier. © Emmanuel Roudier.
Un Néanderthalien à grimper aux arbres, façon John Gurche. © John Gurche.
Un autre, façon Élisabeth  Daynès. © Élisabeth Daynès.
Un autre, que je trouve choupinou, même si on ne la lui fait pas... version Éric Le brun. © Éric Le Brun.
Le sage et vieux Néanderthalien gardien du musée à lui consacré en Allemagne... Kennis Bros à l'oeuvre... © Kennis & Kennis.
Une vision du personnage d'Ao, issue de l'imaginaire d'Emmanuel Roudier, illustrant la couverture de la version jeunesse du roman de Marc Klapczynski. © Emmanuel Roudier.
Et Ao, interprété par Simon Paul Sutton pour le film de Jacques Malaterre... © UGC et Jacques Malaterre.

lundi 1 novembre 2010

Des poux pour déterminer l'origine des premiers vêtements - Webzine Café Du Web

Des poux pour déterminer l'origine des premiers vêtements - Webzine Café Du Web
Dans l'article ci-dessus, on apprend des choses fascinantes sur ce petit parasite discourtois qui nous embête depuis des milliers d'années, en bon primates que nous sommes... Assez étonnant et décapant, je dirais ! Amusant, aussi ! J'avais déjà lu une partie de cette information il y a deux ans à peu près dans un modeste entrefilet de Science et Vie, s'il m'en souvient... J'avais beaucoup ri, et m'étais dit que les généticiens à l'origine de cette découverte méritaient un magnifique Ig Nobel !!!