samedi 19 juin 2010

La Chapelle aux Saints

Un article trop beau de notre ami Emmanuel Roudier sur la Fête de la Préhistoire à la Chapelle aux Saints en Corrèze, au Musée de l'Homme de Néanderthal, ici
Mimi, sa Maman et moi allons tout faire pour y être et assister à des conférences passionnantes, dont une de Marylène Patou-Mathis, à des compétitions de tir avec des outils préhistoriques entre amateurs passionnés, à des démonstrations de taille de la pierre, à des dédicaces d'Emmanuel, ainsi qu'à l'avant-première du film inspiré du roman sublime de Marc Klapczynski, "Ao, le dernier Néandertal", de Jacques Malaterre, tout comme un repas préhistorique !!! Ça va être un grand moment je le sens bien ! 
Histoire de vous faire un peu saliver, voilà l'illustration que le Musée a demandé à notre dessinateur génial pour illustrer la découverte de ce fossile de vieux monsieur préhistorique qui est devenu le fossile type de l'espèce néanderthalienne car c'est l'un des mieux conservés qu'on ait retrouvés en 1908. 

Les funérailles du vieil homme de la Chapelle aux Saints.
© Emmanuel Roudier.

On sait à présent, grâce à de récentes fouilles que si le fossile a été si bien conservé, c'est qu'il avait été intentionnellement enterré à sa mort, ce qui en dit long sur l'intellect, les sentiments et les conceptions des Néanderthaliens qu'on a trop souvent pris pour des brutes épaisses !
D'autant qu'à la découverte de cet homme, un paléontologue en vue de l'époque, Marcellin Boule, qui régnait sans partage sur le monde préhistorique français, l'a reconstitué selon une conception très raciste et colonialiste, faisant de lui le fameux "Chaînon Manquant", le décrivant marchant demi-fléchi, voûté, bref, une véritable horreur ! Forts de cette conception et de cette reconstitution erronées les pauvres Néanderthaliens ont eu droit à une réputation immonde et à une image franchement effrayante ! Ils étaient différents de nos ancêtres et de nous, certes. Mais c'étaient des êtres humains avec des rêves, des sentiments et des émotions, des concepts esthétiques et spirituels. Une inventivité aussi. Tout comme nous. 
Le travail de gens comme nombre de préhistoriens tels Marylène Patou-Mathis, d'artistes comme Emmanuel Roudier ou Marc Klapczynski, de cinéastes comme Jacques Malaterre nous offrent à présent l'image de gens que nous aurions aimé découvrir et connaître. On est très loin des conceptions de Marcellin Boule et de quelques Anglo-Saxons actuels, d'autant que la génétique vient confirmer de manière éclatante les intuitions des savants et artistes passionnés et fascinés par ces passionnants ancêtres : Néanderthal n'est pas mort, nous en avons encore un peu en nous. Pas beaucoup, certes, mais ce tout petit peu a peut-être suffi à nous donner une éthique, des conceptions élevées et nos rêves les plus beaux et fous.
Donc, que du bonheur en perspective et un grand moment, c'est sûr !

4 commentaires:

Mimi a dit…

Bel article passionné et érudit comme toujours, quand tu t'attaques à ce sujet ! La fête de la Préhistoire à la Chapelle aux Saints sera sûrement un bien beau moment et on promet plein de photos aux lecteurs de nos blogs ! J'espère que le repas préhistorique sera mieux organisé que celui auquel j'avais tenté de participer et qui s'est avéré être une véritable catastrophe !

Tinky a dit…

Mais !
Tu as réussi à me faire rougir ! Un "article érudit"... Ne crois-tu pas légèrement exagérer ? Je n'en sais pas tant que ça sur ces braves préhistoriques, enfin, je ne crois pas... Mais merci quand même !
Bises !
Tinky :-D

Air fou a dit…

Mimi a réussi à te faire rougir? Pourquoi je te vois bleue alors, moi? :D

Tu sais, je ne vois pas ce qu'il y a de catastrophique pour l'espèce humaine à vouter un quelconque prédécesseur qui a participé à la constitution génétique de notre espèce telle qu'on la connait, dans la mesure où on la connait, d'ailleurs.

Je ne crois pas en la supériorité de l'humain et ses qualités tellement extraordinaires que le comparer avec toute autre espèce reviendrait à le salir, l'amenuiser (!!!). Ce n'est pas non plus le seul être à s'émouvoir, ressentir et probablement pas à enterrer ses congénères. Enterrer, c'est aussi couvrir ses traces et protéger le groupe des prédateurs. Comme protéger le groupe est essentiel pour se protéger soi-même.

Honnêtement, rien d'affreux dans aucune apparence, sauf si on se sent d'autorité les rois et maitres. Sinon, la nature est ce qu'elle est, ne nous demande pas notre consentement ou notre approbation, heureusement, avant de se transformer, s'adapter, etc. La nature est ce qu'elle est, toujours à se transformer fait partie de ce qu'elle est si je peux m'exprimer ainsi en incluant une telle contradiction, et nous dedans. Selon moi!

Bonne semaine, Tinkyette!

Zed xox

Tinky a dit…

chère Zed,
Je suis d'accord avec toi sur le fait que les animaux sont aussi des créatures sensibles et douées de sentiments, seulement, seuls les primates supérieurs, les dauphins et les éléphants semblent avoir une conscience de soi, mais de tous les êtres vivants, l'homme est bien le seul capable à cause de cette conscience, du meilleur, comme du pire, et peut être l'artisan de sa propre destruction ou de celle de la planète entière s'il continue à aussi mal l'empoyer, sa conscience !
Pour la majorité des gens hélas, l'homme est encore le summum de la création, ou du moins, de l'évolution et de la nature, et penser pour eux un seul instant que leurs ancêtres directs aient pu fauter avec d'autres hommes, surtout celui-là qui, à cause de son allure puissante et ramassée a souffert d'un délit de sale gueule et d'une réputation à l'avenant alors qu'il n'avait rien à nous envier en fin de compte, c'est honteux, et déchoir, oui, en effet, alors que tout concours chaque jour davantage au fil des découvertes et des recherches génétiques à prouver que c'était un être humain à part entière, probablement plus paisible que nous autres, en plus, qui vivait avec la nature et non contre elle, contrairement à nous, et que nous lui devons peut-être nos claires carnations de blancs, plusieurs savants semblent pencher de plus en plus en faveur de cette hypothèse, car les Homo sapiens à cent pour cent sont les Africains de la partie subsaharienne du continent, et ils sont noirs. ! .De quoi refiler la jaunisse à tous les fanatiques religieux de tous bords, mais, surtout, aux racistes les plus acharnés !!! Et ça, c'est proprement jouissif !
Merci Néanderthal et tes gènes précieux, tu es en train de bouleverser toutes les conceptions les plus contestables de la place de l'humain dans le monde !!!
Moralité, là où il y a certains gènes, il y a du plaisir !!!!
Allez, bises, ma Zédounette ! Moi, je suis ravie d'avoir quelques bons vieux gènes rigolos !!!.