jeudi 22 décembre 2011

Mignonceté de Noël.

Tchaïkovski et Casse Noisette, Marche et Danse de la Fée Dragée à l'orgue. Féérique !

mercredi 21 décembre 2011

4 ans déjà !!!


Mon blog a fêté son anniversaire le 16 décembre dernier... Quatre ans déjà que je raconte moult délires ici et que je parle de mes passions, de mes Québécois bien aimés, de mon amour du graphisme et de la BD, des fractales, et surtout de Néanderthal qui m'a permis de rencontrer des gens merveilleux dont Emmanuel Roudier et Marylène Patou-Mathis, entre autres... Mais surtout, c'est un blog dédié à l'amitié, à la tolérance, à la vie avant toute chose ! On y trouve aussi parfois quelques mentions de trouvailles scientifiques et technologiques qui font débat, ou des sujets brûlants... Mais de ce fourre-tout il ressort en premier Néanderthal, Mimi, Emmanuel Roudier, Marylène Patou-Mathis, Florent Rivère, Zed, Bonhomme et les Sketcheurs Cosmiques, Geek Mode, bref, que des gens chouettes qui rendent, chacun et chacune la vie plus belle et le monde plus doux.
Merci donc d'exister, toutes et tous.
Je vous aime.

 Encore une fractale toute mignonne et jolie rien que pour vous. Mon oeuvre.
Et une musique très jolie que j'avais trouvée sur Deezer, d'un auteur Allemand. Ça rappelle beaucoup les Pink Floyd, j'aime beaucoup.


Découvrez Klaus Schulze!

jeudi 15 décembre 2011

Futura-Sciences > Carte-Blanche à : Marylène Patou-Mathis

Marylène Patou-Mathis dans son fief de l'IPH, et la Galerie des Ancêtres (c'est moi qui l'appelle comme ça) où elle travaille, et que Mimi et moi avons eu le grand privilège de visiter sous son égide !

Futura-Sciences > Carte-Blanche à : Marylène Patou-Mathis
Un site que j'adore qui consacre un article sympathique à une dame remarquable devenue mon amie. Je la revois d'ailleurs demain soir... Eh oui ! Ça mène aussi à des rencontres pas ordinaires, Néanderthal !!!
Rien que pour ça, rencontrer des gens aussi précieux et valables que Marylène ou Emmanuel Roudier, voire Marc Klapczynski, je dois un grand merci posthume à ce respectable ancêtre que certains grands malades mentaux sans conscience voudraient ressusciter d'entre les morts et traiter comme un spécimen curieux ! (Voir ici). D'ailleurs Marylène a plusieurs fois exprimé son indignation à ce sujet sur Facebook, et dans les médias, notamment lundi dernier dans le journal de 20 heures de France 2, séquence reprise dans le zapping de Canal+, tant la colère légitime de cette grande scientifique était mémorable ! Il y a de quoi, d'ailleurs. Tous les problèmes éthiques posés par cette histoire font vraiment froid dans le dos ! Quel destin aurait le pauvre ressuscité dans notre monde qui n'est même pas vraiment fait pour nous ? Quel destin AURA-T-IL si l'expérience réussit ?
      Ao, le Néanderthalien de Marc Klapczynski, vu par moi... J'ai pas fait les Beaux-Arts, hein...

jeudi 8 décembre 2011

Clonage: Néandertal bientôt de retour : Les hommes libres

Clonage: Néandertal bientôt de retour : Les hommes libres
Mais ça va pas mieux, non ? Mais pauvre Néanderthal ! Mais foutez-lui donc la paix !!! Mais ho, ça va pas, non, cloner un être humain ? Parce que c'est un HUMAIN, oui, parfaitement, un HUMAIN, même s'il avait une drôle de tronche et qu'il était costaud comme dix Turcs !!! Il y a deux ans déjà courait cette rumeur, et là, ça revient, plus fort que jamais ! Mais enfin, le pauvre bougre !!!

 Un Néanderthalien, fort bien fait, mais je n'ai jamais eu les références de cette image. Que les ayant-droits m'en excusent. Qu'ils se signalent pour que je puisse au moins les citer ! 

Bande de malades ! Pour juger jusqu'où va la folie inconsciente de certains, voyez le lien ci-dessus... Quoique. Je vous copie l'article ci-dessous, vous allez voir, ça fait peur ! 
03 décembre 2011

Clonage: Néandertal bientôt de retour

Ce n’est pas encore fait mais c’est à l’étude: on veut faire revivre l’homme de Neandertal. On: c’est George Church, un généticien de Harvard dont la formule choc est: «Pour trente millions de dollars on fait revenir Neandertal». 30 millions: le coût des travaux en vue du clonage de cet hominidé dont nous portons une petite partie de l’ADN.
 Le mammouth en vue
Reconstitution de Mammuthus Primigenius  © Creative Commons, Wikipedia.org.

Le clonage a fait la une de l’actu il y a quelques années. On en parle un peu moins aujourd’hui mais la recherche continue. Un chercheur japonais a pour projet de faire revivre les mammouth, le biologiste Akira Iritani. Le projet est déjà assez avancé. En 2018, peut-être même plus tôt, on pourrait voir naître un bébé d’une espèce disparue depuis environ 4’000 ans pour les dernières populations sibériennes. Sa mère serait une femelle éléphant.
L’affaire n’est pas simple. On a retrouvé des mammouth congelés en très bon état de conservation. Mais la congélation fait des dégâts. Les brins d’ADN sont abimés. D’une part les cristaux de glace lacèrent l’intérieur des cellules et en fragmentent le matériel génétique, d’autre part des réactions chimiques s’y attaquent dès que la mort survient et les dénaturent.

Toutefois un autre japonais, Teruhiko Wakayama, a réussi le clonage de cellules de souris mortes et congelées pour certaines depuis 16 ans. Monsieur Iritani a donc toutes les raison d’espérer réussir dans son projet.
Projet qui pose des questions d’ordre éthique et écologiques. Avons-nous le droit de faire revenir des animaux dans un environnement qui n’est plus le même que celui qu’ils ont connus? On peut imaginer qu’ils s’adapteront à la qualité de l’air et au climat. Mais de quels espaces de vie disposeront-ils? Parqués dans des réserves exigües? La place manque en effet au vu de la formidable expansion de l’espèce humaine. Il faudrait en faire revenir un nombre assez important pour qu’ils se reproduisent entre eux avec une certaine diversité biologique, sans quoi ils seraient voués à disparaître à nouveau. N’en faire que quelques exemplaires à analyser dans des laboratoires ou exhiber dans des zoos?
L’humain se demande rarement s’il a le droit d’intervenir ainsi sur le vivant: il le fait. On peut imaginer que si d’autres animaux avaient les mêmes possibilités ils le feraient aussi. On sait par exemple que les fourmis exploitent les pucerons pour leur nourriture. De quel droit? De celui qu’elles se donnent...
Et Neandertal à sa suite
 Une autre image dont je n'ai jamais eu les références. Merci de me les fournir si vous les avez ! Un joli monsieur de Néanderthal, là aussi, mais tout brun.

Le clonage humain n’est pas encore possible. Mais d’ici 10 ou 20 ans George Chruch pense pouvoir accomplir l’incroyable: faire revenir un homme de Neanderthal à notre époque. On peut imaginer que comme dans de nombreux domaines, les obstacles scientifiques seront levés. Resteront encore plus de questions que pour le mammouth.

L’objectif du chercheur serait d’étudier sa résistance biologique et ses capacités immunitaires. Il serait aussi question d’observer, au travers de son adaptation et du développement de son intelligence, quelle sera la part du biologique et de l’apprentissage, de l’inné et de l’acquis, chez ce spécimen et peut-être dans toute l’espèce humaine. Quelles seraient les conséquences de la différence de cerveau entre Neandertal et Sapiens?
 C’est un très gros enjeu moral et scientifique. Il faut commencer par trouver une femme qui accepte de porter l’embryon puis le foetus. Quelles pourraient être les interactions entre son corps et cet être dont l’ADN sera en partie différent? Y a-t-il un danger pour la mère? Ou le risque de créer une sorte d’alien?

Ensuite, imaginons qu’il s’adapte, parle et pense comme nous: ce serait amusant de la voir lire Platon ou Marx et tapoter sur un clavier d’ordinateur, habillé d’un pull et d’une casquette tenant mal ses cheveux hirsutes. S’il s’adapte il disposera de son libre arbitre. Il sera un humain à part entière puisque né d’une humaine. Il pourrait donc refuser toute collaboration et décider de vivre sa vie. Il formerait peut-être un couple, aurait des enfants.
On imagine sans peine toutes les conséquences psychologiques pour une telle famille.

Et s’il ne s’adapte pas? S’il ne peut comprendre notre monde? S’il vit dans une souffrance constante? Faudrait-il l’euthanasier? Et de quel droit? Faudrait-il le laisser se suicider? Les scénarii ne manquent pas autour d’un tel projet. Le scénario heureux, celui de l’adaptation du Noe-Nean qui va au McDo puis au cinéma avec ses potes et finit la soirée en boîte est sympathique. On l’imaginerait rire comme un fou et se taper sur les cuisses en regardant Les Visiteurs.

Mais le scénario malheureux? Celui de l’humain qui n’est plus nulle part chez lui, ni dans le monde, ni dans sa tête?

George Church est-il vraiment prêt à assumer les conséquences morales de ce scénario?
 Je suis horrifiée, scandalisée, outrée, choquée, bref, franchement indignée par ce que ces gens sans scrupules ni consciences veulent faire... Pour eux, Néanderthal ne doit être qu'une sorte de super-bonobo, singe très chouette s'il en est, le bonobo, mais même ! J'aurais des scrupules à faire des expériences sur un bonobo, alors un être humain, merde ! On n'est pas des nazis, que je sache ! Mengele et toute sa sinistre bande sont morts ou ont été bien punis, alors, bon sang, ne retombons pas dans leurs immondes travers !!!

mardi 29 novembre 2011

Pour ceux que ça amuse d'avoir quelques gènes de Néanderthal en eux.

Pour ceux que ça amuse d'avoir quelques gènes de Néanderthal en eux.
C'est le nom du groupe Facebook que j'ai créé, en dehors de mon profil FB, et qui réunit toutes sortes d'infos passionnantes sur nos ancêtres et auquel contribuent toutes sortes de chercheurs connus et reconnus dans leur partie ! Certaines des infos sont aussi répercutées sur ce blog. Mais si vous les voulez en continu, allez voir chez moi. Faites-moi une demande d'inscription, si vous voulez contribuer ou y accéder plus facilement, et hop, vous y serez ! Le lien en en-tête de l'article mène directement dans le groupe ! 

lundi 28 novembre 2011

L'homme de Néandertal, victime de son succès ?

L'homme de Néandertal, victime de son succès ?
Hihi, voilà un article que je trouve très amusant ! Les charmes veloutés du petit trapu au genre de beauté spécial continuent à faire parler d'eux, après des millénaires et un mélange avéré ! C'est sûr que nos archaïques amis étaient très loin des marbres de Phidias, mais ils étaient néanmoins fort bien bâtis et dotés de musculatures qu'on sait puissantes et qui étaient sûrement superbes ! Du coup, ils devaient avoir une sacrée allure et de la prestance, les gars ! Leurs copines aussi, et donc, ces charmes sauvages et robustes n'ont pas laissé insensibles les Sapiens que les Néanderthaliens devaient quand même trouver bizarres et mal foutus, mais attendrissants, avec leurs allures de gamins trop vite montés en graine !

L'homme de Néandertal, victime de son succès ?

Photo extraite du film "Ao, le dernier Neandertal", de Jacques Malaterre, inspiré du roman de Marc Klapczynski "Ao l'Homme Ancien", paru aux Éditions Aubéron. © Patrick Glaize et Jacques Malaterre.  
Des chercheurs américains ont modélisé sur ordinateur diverses informations liées à la période de cohabitation entre Néandertaliens et Hommes modernes, il y a 30 à 40 000 ans. Ils en concluent que les premiers, loin d’avoir été surpassés, ont simplement été ‘absorbés’ génétiquement par les seconds, bien plus nombreux, les deux espèces, tout aussi compétitives, s’étant métissées.
Néandertal, évincé par un sapiens bien plus intelligent, avant de disparaître ‘dans son coin’, il y 30.000 ans, en Eurasie ? Pas du tout, selon des chercheurs américains, qui ont ‘mouliné’ les données disponibles sur cette période dans leur ordinateur. Les deux espèces auraient été tellement proches, notamment sur le plan intellectuel et comportemental, qu’elles auraient tout simplement fusionné, d'après les travaux publiés dans la revue Human Ecology,
"Nous avons conçu des cadres théoriques et méthodologiques qui incorporent des données sur trois systèmes évolutifs : biologique, culturel et environnemental. Le résultat scientifiquement intéressant de cette recherche, qui a étudié les changements (…) survenus dans les comportements d’utilisation des territoires, c'est qu'elle montre comment les Néandertaliens pourraient avoir disparu non pas parce qu'ils étaient (…) moins doués (…), mais parce qu'ils étaient aussi sophistiqués, sur le plan comportemental, que l'homme moderne", commence le Pr Michael Barton, de l'Arizona State University.
"(…) L'homme moderne a sans doute vu dans les Néandertaliens des partenaires [sexuels] possibles. En conséquence, au fil du temps, les hommes de Neandertal se sont éteints en tant que population physiquement reconnaissable. (...) À bien des égards, ils ont tout simplement été victimes de leur propre succès", continue le Prof Riel-Salvatore, de l’Université du Colorado, co-auteur de l’étude.
Les chercheurs, puisant dans les données archéologiques empiriques, estiment que celles-ci valident leur modèle informatique. "En outre, notre modélisation prédit le faible nombre de gènes néandertaliens trouvés [dans notre génome moderne] lors des plus récentes études génétiques", conclut enfin le Professeur Barton.
De toute façon, ils sont encore dans nos gènes, donc, oui, ils ont eu du succès et ont été appréciés pour ce qu'ils étaient : des hommes différents, mais intelligents, dotés d'un charme inédit, aux comportements proches et aux idées aussi larges que celles des Sapiens. Tant mieux.    

jeudi 27 octobre 2011

Sciences et Avenir - Actualité des sciences et de la recherche - journal d'information

Voici in extenso l'article en lien ci-dessus... Notre petit trapu chéri n'en finit pas de faire parler de lui, et tant mieux ! 

Neandertal: un chasseur-pêcheur complet

La pratique de la chasse de petits gibiers et de la pêche par l’homme de Neandertal remonte à au moins 250 000 ans, révèlent de nouvelles fouilles.

Outil de pierre de Payre utilisé sur poisson A) Poli de contact en écaillant du poisson B) Fragment d'une écaille de poisson © Bruce Hardy / Kenyon College Outil de pierre de Payre utilisé sur poisson A) Poli de contact en écaillant du poisson B) Fragment d'une écaille de poisson © Bruce Hardy / Kenyon College
 
Les travaux effectués dans la grotte de Payre, en Ardèche, durant plus de dix ans (le site était en partie effondré), ont permis de mettre au jour plusieurs niveaux d’occupation du Paléolithique moyen (entre - 250.000 et - 125.000 ans).
Les fouilles y ont révélé de nombreux vestiges : outils en pierre de silex, des restes osseux d’ongulés (bovidés, cervidés, équidés) portant des traces de découpe caractéristiques d’un travail de boucherie. Les paléontologues, dont Marie-Hélène Moncel du Muséum d’Histoire Naturelle (Paris), ont étudié de très près ces outils de pierre avec une technique appelée tracéologie: elle consiste à déterminer leurs fonctions en étudiant les traces produites (polis et stigmates d’usure) lors de leur utilisation. Ils ont également pu analyser des résidus variés découverts à la surface et dans le creux des outils.
Les résultats, publiés dans la revue PLoS One, indiquent que certains bords d’outils ont servi à une activité de boucherie mais également au tannage des peaux. D’autres outils mettent en évidence le travail du bois. Mais la découverte la plus spectaculaire est sans doute celle de la présence de résidus de plumes, d’arêtes de poissons, et d’amidon témoignant de la découpe d’oiseaux, de pêche et de la consommation de féculents. En effet, jusqu’à présent, les paléontologues estimaient que les hommes de Neandertal étaient incapables de chasser les petits gibiers comme les oiseaux ou les poissons. Sans doute parce que les restes d’oiseaux ou de poissons sont plus fragiles et ne laissent pas de traces archéologiques. Seules ces nouvelles techniques ont pu démontrer leur consommation. La capture de petites proies est  souvent considérée comme la preuve d’une supériorité de l’Homme moderne.
Cette étude montre au contraire que les hommes de Neandertal étaient capables de s’adapter à leur environnement immédiat et de consommer une large gamme de gibiers ou de poissons.
J.I.
Sciences et Avenir.fr

20/10/2011
Et pan ! dans les dents de ceux qui croyaient le bonhomme incapable de chasser et de pêcher de la même manière que nos Cro-Magnons, se contentant de gros gibier... Rions ! Notre petit costaud, pas plus sot que la grande perche sapienne, s'avère finalement aussi capable que lui de varier son menu et d'innover pour ça ! Tout ceci est excellent et complète le portrait déjà sympathique d'un gaillard franchement intéressant !   

Encore de belles choses de Sam Degunst !

Exposition virtuelle: SAM Degunst: Eustache de Saint Pierre 2.0 (Bourgeois de Calais / Burghers of CalaiAs)

Sophie -Sam- Degunst, artiste peintre douée et originale ainsi qu'une amie charmante vient de commettre encore de belles choses à voir sur son blog ou ses sites professionnels voire son Facebook... Allez-y, vous serez conquis !

dimanche 23 octobre 2011

Ils mangeaient vraiment de tout, comme nous !!!!

Cet article, repris d'un blog génial tenu par un préhistorien non moins génial est un pas de plus vers la compréhension et l'acceptation de notre doux trapu velouté de la couenne d'ancêtre ! Voici ci-dessous in extenso l'article en lien ci-dessus.
   

 Image extraite du docu-fiction "Le vrai visage de Neandertal", rarement diffusé et pourtant génial !
Les Néandertaliens étaient de redoutables chasseurs qui n'hésitaient pas à se livrer à de véritables corps à corps avec le gros gibier dont ils tiraient la majorité de leurs substances.


On sait maintenant, grâce à une étude récente franco-américaine, qu'ils savaient aussi chasser et piéger le petit gibier comme les oiseaux ou les poissons.


En analysant les très nombreux outils lithiques qui ont été retrouvés sur le site de Payre, une ancienne grotte effondrée qui se trouve en Ardèche, et qui a livré de nombreux niveaux d'occupations du Paléolithique moyen datés entre -250 000 et -125 000 ans, les scientifiques ont retrouvés des traces de résidus de plumes, d'arêtes de poissons et d'amidon témoignant de la découpe d'oiseaux, de pêche et de consommation de féculents. Pour les préhistoriens, la capture de petites proies, comme les oiseaux et les poissons, est souvent considérée comme la preuve d'une supériorité cognitive présumée spécifique à l'Homme moderne. 


Menée par Bruce Hardy du Kenyon College (USA) et impliquant notamment en France, Marie-Hélène Moncel, chercheur au laboratoire "Histoire naturelle de l'Homme préhistorique", cette étude démontre que les Néandertaliens étaient capables d'exploiter une large gamme de gibiers. Elle apporte également la preuve que la chasse des oiseaux et la pêche par les Néandertaliens était très ancienne.

Source utilisée pour la rédaction de cette news: CNRS
Et toc ! Une fois de plus, notre ami se rapproche de nous, n'en déplaise aux fâcheux ! Et c'est logique ! Entre eux et nous, seules 0,2% de différences génétiques existent, alors qu'entre tous les humains actuels, elle est de 0,1%, excepté chez les jumeaux vrais qui eux sont les seuls à posséder un génome identique.

mardi 4 octobre 2011

La bouleversante histoire de Babu, héros du métro

La bouleversante histoire de Babu, héros du métro
Ca peut être mortel, d'être un héros. Ci inclus, le lien vers l'article original et ci-dessous la copie dudit article...


Rajinder Singh, 33 ans, a payé de sa vie son geste de courage. Jeudi dernier, il est mort électrocuté en aidant une femme agressée dans le métro parisien.

Thibault Raisse | Publié le 04.10.2011, 07h00
Rajinder Singh, surnommé affectueusement Babu par ses proches, avait fui la violence et la misère de la région du Penjab, en Inde, pour Paris.

Rajinder Singh, surnommé affectueusement Babu par ses proches, avait fui la violence et la misère de la région du Penjab, en Inde, pour Paris. | (dr.)

Il n’aura pas la médaille du Mérite. Pas de Légion d’honneur. Ni de rue à son nom. Rajinder Singh avait 33 ans. Il était indien. Jeudi dernier, vers 20h30, celui que ses proches surnomment affectueusement Babu rentre du travail. Sur la ligne 7 du métro parisien, il aperçoit une femme en train de se faire voler son iPhone par un passager.
Il s’interpose. Le voleur s’en prend à lui. Les deux hommes descendent du train pour en découdre. Alors que les coups pleuvent, Rajinder chute sur les rails. Il meurt électrocuté sur le coup. L’agresseur prend la fuite. Il est toujours activement recherché par la police. Fin de l’histoire.

Publié vendredi sur notre site Internet, l’article consacré à la mort de Rajinder a suscité près de 200 commentaires. Tous saluent le courage d’un quidam écœuré par la violence ordinaire. Un geste héroïque qui ne console pas les proches du jeune homme. Originaire d’une région très pauvre du nord de l’Inde, sa famille souhaite rapatrier son corps au pays. Mais la facture est lourde. « Il faut trouver 5 000 €. Tous ses amis sont en train de se cotiser », glisse en larmes Vimla, la petite amie mauricienne de Rajinder.
Babu est né en 1978 dans la région du Penjab, une zone de conflit permanent située à la frontière du Pakistan. Il vit dans un logement de fortune avec ses parents, son petit frère, sa sœur aînée, des oncles, des tantes, des cousins… « Nous ne sommes pas très riches, souffle avec pudeur Ranu, l’une de ses cousines. Alors il y a sept ans Babu a décidé de partir en Europe en nous disant qu’il allait gagner de l’argent et nous offrir une vie meilleure. »
Babu choisit Paris, et s’installe dans le XVIIIe, chez l’un de ses cousins. Malgré sa faible maîtrise du français, il trouve un emploi de livreur de pizzas. « Il travaillait sans arrêt, même les week-ends, souligne Malini, la sœur de sa compagne. Son seul souci était de gagner de l’argent, pour être autonome, et pouvoir aider sa famille en Inde. » Chaque mois, Babu parvient à envoyer 150 € au Penjab. Depuis quelques mois, il distribuait des prospectus dans les boîtes aux lettres, en complément de son emploi de livreur. « Il voulait gagner plus encore, pour financer les fiançailles de sa sœur », se souvient Jean-Louis, le mari de Malini.
Par souci d’économie, Babu ne s’accorde que peu de loisirs. Il ne va jamais au restaurant, sort très peu le soir. Une vie d’ascète qui ne l’empêche pas de trouver l’amour… dans le métro.
" Il a rencontré ma sœur il y a quatre ans, raconte Malini. Ils prenaient tous les deux la même rame, à la même heure, pour aller au travail. Au bout de quelques mois, Rajinder a fini par l’aborder. L’an dernier, ils ont emménagé dans un petit appartement à Drancy. "
Le week-end, Babu rend parfois visite à sa « belle-famille », en Charente. « Il m’a tout de suite considéré comme son frère, insiste Jean-Louis. Il faisait la cuisine, jouait avec les enfants, donnait un coup de main dès qu’il pouvait. Il était la bonté incarnée. »
La mère de Babu souhaite que le corps de son fils soit rapatrié en Inde, pour « l’embrasser une dernière fois », et l’incinérer selon le rite hindou. « Babu était très croyant, souligne Malini. Je crois qu’au-delà de sa générosité et de son dégoût de la violence, son geste est aussi lié à sa religion, qui place la fraternité au-dessus de tout. » « Si ce drame pouvait nous rappeler à tous l’importance d’avoir du courage face à la haine, implore Jean-Louis. Si ce geste pouvait nous servir à tous d’exemple, alors peut-être qu’il ne sera pas mort pour rien. »

Le Parisien
C'est triste. Un gars venu de loin, honnête et travailleur, qui fait tout pour aider les siens et autrui, à l'âme chevaleresque, et voilà ce qui arrive ! C'est écœurant ! J'espère que le salaud qui a fait ça sera chopé et subira un châtiment en conséquence de ses méfaits ! Ce gars avait l'air vraiment gentil et dévoué. Quelle vacherie ! J'espère que les siens seront aidés pour ses funérailles. A voir les réactions sur "le Parisien", nombre de gens sont prêts à aider la famille dans ce moment terrible. Je souhaite, s'il y a un Ailleurs, que "Babu" repose en paix, et que si la réincarnation existe, il aura terminé son cycle, selon sa croyance, et atteint, par sa terrible destinée, le Nirvana...
En tout cas, les consciences se réveillent, et le nombre de témoignages de gens indignés et attristés par cette lamentable histoire me rassure quant à la nature humaine. Il y a encore des braves gens en ce bas monde, et c'est beaucoup moins désespérant que ce qu'on pourrait imaginer. Tant mieux. J'espère que d'autres comme Babu ne se laisseront pas faire, et refuseront désormais la loi du plus fort, du plus lâche et du plus malhonnête, et que plus jamais ça n'arrivera... 
Je ne connais pas ce garçon. Mais son geste admirable et son terrible destin a marqué les consciences. S'il les réveillait, ça rendrait le monde plus humain.

vendredi 30 septembre 2011

Ca pourrait bien nous arriver bientôt, ça...

La Nature est le meilleur scénariste qui soit... Mais quand les figurants risquent leurs peaux, c'est quand même bien moins rigolo ! Ce reportage est magnifique et terrifiant à la fois !


USM épisode No 58 (TEMPETES MAGNETIQUES) par enfant-du-big-bang


lundi 26 septembre 2011

Encore de très jolies dédicaces !

Mon pote Serge ne va pas en revenir... Emmanuel Roudier lui a dédicacé les deux premiers tomes de sa trilogie Néandertal, ainsi que je le disais hier sur ce blog. J'ai pris le temps ce jour de scanner les dédicaces en question, aussi, régalez-vous !

Mana, une des héroïnes de la trilogie et une jolie femme comme on n'en fait plus... © Emmanuel Roudier

Narok, le Schwarzie du Moustérien... © Emmanuel Roudier

Mais Manu avait aussi commis pour Mimi et moi deux dédicaces quand nous avions acheté son jeu de rôles Würm... Les voici pour vous, en exclusivité ici, chers lecteurs tendrement aimés et adorés !


Un très mignon bonhomme comme on n'en fait plus... © Emmanuel Roudier


Faudraug et Vo'hounâ, deux personnages emblématiques de l'univers roudiérien... © Emmanuel Roudier
 

Festiblog.

 L'en-tête d'article du blog de Manu réalisé pour le Festiblog. ©Emmanuel Roudier.
Hier et aujourd'hui, c'était le Festiblog, une manifestation sympathique réunissant graphistes et bédéistes tenant des blogs et lors de laquelle on achète leurs œuvres et où on peut se les faire dédicacer. La manifestation se tenait devant la mairie du troisième arrondissement de Paris. Il y avait pas mal de monde. 
 Affiche de la manifestation dont le thème, cette année, était la nourriture...
J'ai ainsi fait dédicacer les deux premiers tomes de la série "Néandertal" par Emmanuel Roudier pour un collègue et ami.

 Tomes 1 et 2 de Neandertal, la sublime série éditée par les Éditions Delcourt et oeuvre d'Emmanuel Roudier. © Emmanuel Roudier et Delcourt.

Manu, dont le sublime blog réjouira les passionnés de Néanderthal, de beaux dessins, d'histoires bien ficelées et de préhistoire ainsi que d'aventures passionnantes et de récits toujours bien écrits sur sa vie de dessinateur très talentueux de BDs. Mais vous le savez déjà, si vous lisez ce blog, que je suis une fan assidue de l'aimable artiste, et ce jour, il était ravi que je vienne le voir, d'autant que je lui ai apporté une sublime boîte de chocolats pour lui et sa charmante petite famille. Mon collègue et ami Serge, conquis par les beaux dessins de Manu, ne sera pas peu surpris de recevoir les deux premiers tomes de cette magnifique saga, dûment dédicacés par l'auteur de deux magnifiques dessins !

 Tome 3 de la série, en rupture de stock actuellement. © Emmanuel Roudier et Delcourt.
 

Le troisième tome ayant été pour cause de mauvaises prévisions éditoriales, sous-édité, et donc, je n'ai pu l'acheter pour Serge... Il va falloir un second tirage, car la trilogie, achevée, connaît un succès honorable et est appelée à connaître une carrière internationale, car elle a été traduite en allemand, en espagnol, sera bientôt traduite en anglais et même en russe ! En attendant, Manu parachève un projet qui lui tient à coeur depuis bien longtemps, et nous prépare aussi quelque chose de pharamineux pour l'année prochaine ! Mais ça, il vous le dira sur son  blog exceptionnel
J'ai donc passé une excellente journée, ce qui compense un peu celle d'hier que je raconte dans l'article précédent...        

dimanche 25 septembre 2011

Mimi'z blog: Notre petite Myrtille nous a quittés !

Mimi'z blog: Notre petite Myrtille nous a quittés !
Myrtille, la chienne Labrador noire de Mireille est morte hier après-midi d'un cancer généralisé. Cette bête adorable m'avait guérie de ma phobie des chiens, et franchement, son départ laisse un grand vide. Oui, c'est un animal ! Et alors ? Souvent, les animaux sont bien meilleurs que bien des gens, et si cette chienne avait été un être humain, ç'aurait été quelqu'un de franchement très bien ! 
   

mardi 30 août 2011

Encore du rififi dans notre génome !!!!!

Article passionnant s'il en est !!!

In extenso l'article ci-dessous :

Les croisements entre humains et leurs cousins éteints les ont fortifiés

Reconstitution d'hommes de Néandertal au musée de la préhistoire des Eyzies-de-Tayac en juillet 2004 Patrick Bernard AFP/Archives
Les ébats sexuels des ancêtres de l'homme moderne avec les Néandertaliens et les Dénisoviens, des cousins anciens aujourd'hui éteints, ont permis aux humains d'hériter de gènes qui ont dopé leur système immunitaire, selon une recherche publiée jeudi aux Etats-Unis.
Ce groupe de gènes, appelés HLA, joue un rôle essentiel pour que notre organisme reconnaisse et détruise des pathogènes, explique Laurent Abi-Rached, un chercheur français à la faculté de médecine de l'Université Stanford, principal auteur de ces travaux parus dans la version en ligne de la revue Science.
Ces gènes comptent parmi les plus variables et adaptables dans notre génome car l'évolution rapide des virus nécessite une capacité de réaction et adaptation rapide, explique-t-il.
Les homos sapiens, les Dénisoviens et les Neandertaliens se sont séparés il y a 400.000 ans environ. Dénisoviens et Néandertaliens ont émigré hors du continent africain, les premiers en Europe et dans l'ouest de l'Asie tandis que les seconds se sont dirigés vers l'Asie de l'Est.
Quant aux ancêtres de l'homme d'aujourd'hui, ils sont sortis d'Afrique il y a seulement 65.000 ans pour aller en Eurasie où ils ont rencontré leurs cousins Dénisoviens et Néandertaliens avec qui ils ont eu des rapports amoureux pour le plus grand bien de l'humanité.

"Ces croisements n'ont pas été que des événements fortuits sans conséquence, ils ont apporté quelque chose d'utile au patrimoine génétique de l'homme moderne", commente Peter Parham, professeur de biologie à l'Université Stanford, qui a dirigé la recherche.
En comparant les gènes HLA de l'homme moderne et de ces deux cousins disparus, les chercheurs ont pu déterminer que des variantes venaient probablement de croisements avec des Dénisoviens.
On sait peu de choses de ces cousins mis au jour à Denisova en Russie en 2010, puisque l'os d'un doigt et une dent en sont les seuls fossiles connus. Mais le séquençage du génome fait à partir de l'ADN extrait de l'os a permis de déterminer quand des croisements se sont produits avec les humains.
Le transfert de gènes des Dénisoviens aux hommes modernes a laissé la plus forte fréquence d'une variante des gènes HLA (HLA-B) dans les populations d'Asie occidentale, l'endroit le plus probable où des accouplements occasionnels entre humains et Dénisoviens se sont produits.
D'autres variantes du groupe de gènes HLA (HLA-A) représentent jusqu'à 64% de ces gènes dans les populations d'Asie de l'Est et d'Océanie, avec la plus forte fréquence en Papouasie Nouvelle-Guinée.
 Un scénario similaire avec certains autres types du gène HLA ont été trouvés dans le génome de l'homme de Neandertal dont l'ADN, extrait d'ossements anciens, a également été séquencé.
Ces variantes sont très fréquentes chez les Européens et les Asiatiques mais rares chez les Africains, relèvent les chercheurs. Selon eux, la moitié de ces variantes du gène HLA ont été héritées des croisements avec les Néandertaliens et les Dénisoviens. Pour les Asiatiques cette proportion atteint 80% et 95% chez les Papouasiens.
"Le système de gènes HLA avec sa diversité de variantes est un peu comme une loupe" car il fournit beaucoup plus de détails sur l'histoire des populations que les familles typiques de gènes, souligne Laurent Abi-Rached.
Le séquençage partiel du génome du Néandertalien montre que certains humains modernes ont hérité jusqu'à 4% des gènes de ce cousin disparu il y a un peu plus de 30.000 ans. Pour le Dénisovien, cette proportion héritée atteint 7%, selon les résultats du séquençage de l'ADN terminée en décembre dernier.
Ben voilà qui va donner à certains la jaunisse... La "Race Pure" chère à certains, ben ils l'ont dans le baba, et je suis encore polie !!

Un débat sympa que j'avais adoré et qui est remis au goût du jour !

     <h2>Neandertal : Cro-Magnon m'a tue[r] ?</h2><p><p>Avec Marylène Patou-Mathis, responsable de l'unité d'archéozoologie du Muséum national d&#8217;histoire naturelle, et Silvana Condemi, paléoanthropologue à l&#8217;Université de la Méditerranée.</p><p>&nbsp;</p><p>Débat en 3 parties accessibles dans MENU / chapitres.</p><p>&nbsp;</p><p>Réalisation : Sylvie Allonneau</p><p>&nbsp;</p><p>Production : Cité des sciences et de l'industrie, 2009</p><p>&nbsp;</p></p>
Mesdames les scientifiques nous présentent là un débat passionnant. 
Petite réserve sur la fin toutefois. Cloné et éduqué comme un homme moderne, je ne pense pas qu'en dehors de sa force physique plus grande, notre vieil ami serait inadapté. Il serait probablement stigmatisé par sa drôle de tronche, mais à part ça...

jeudi 11 août 2011

Les hommes modernes 10 fois plus nombreux que les néandertaliens

Les hommes modernes 10 fois plus nombreux que les néandertaliens
Une info reprise du blog "Paléoanthropologie", elle-même issue du site "Pour la Science", en date du 4 août 2011. Et comme le lien ne fonctionne plus vers le site de "Pour la Science", voici in extenso copie de l'article repris dans le blog "paléoanthropologie"...


Les hommes modernes 10 fois plus nombreux que les néandertaliens

La Rencontre, telle qu'imaginée magnifiquement par Emmanuel Roudier.
© Emmanuel Roudier.
La population d'homme modernes aurait été multiplié au moins par dix entre - 40 000 et - 30 000 ans, dans le Sud-Ouest de la France. Une explosion démographique qui apporte un éclairage nouveau sur la transition entre Néandertaliens et hommes modernes.
Bientôt sept milliards d'hommes sur la planète. Après avoir conduit les autres espèces humaines à l'extinction, Homo sapiens continue à se multiplier, et le fera, semble-t-il, jusqu'aux limites de notre biotope. Les travaux de Paul Mellars et Jennifer French, de l'Université de Cambridge, suggèrent que cette tendance démographique existait déjà lorsque les hommes modernes ont remplacé les Néandertaliens d'Eurasie, entre - 40 000 et - 30 000 ans : durant cette période, la population d'hommes modernes d'une région du sud-ouest de la France a été multipliée par au moins 10. La transition entre Néandertaliens et hommes modernes a aussi été une transition démographique!
En Europe occidentale, trois traditions culturelles ont coexisté et se sont succédées pendant la transition Néandertal-Homo sapiens : celles du Moustérien de tradition acheuléenne (- 300 000 à - 30 000 ans) et du Châtelperronien (- 38 000 à - 32 000 ans) attribuées aux Néandertaliens ; et celle de l'Aurignacien (- 37 000 à - 28 000 ans) attribuée à l'homme moderne.
Les chercheurs ont étudié l'évolution d'une région de 75 000 kilomètres carrés centré sur la Dordogne, haut lieu préhistorique, a évolué au cours de la transition. Pour ce faire, ils dénombré les abris sous roches et les sites (ou stations) de plein air, ainsi que l'intensité de l'occupation de ces sites durant la transition. Il en ressort que si on peut attribuer l'usage de 26 abris sous roche aux Moustériens, et celui de 30 abris et de sept stations de plein air aux Châtelperroniens, les Aurignaciens ont pour leur part occupé au moins 108 abris sous roches et 39 stations de plein air durant la période.
Sur ces sites, les surfaces minimales occupées varient considérablement : alors que les sites moustériens et châtelperroniens occupent entre 100 à 250 mètres carrés, les sites aurignaciens occupent entre 500 et 600 mètres carrés. La quantité de viande consommée, déduite du nombres d'os par mètre carré et par millier d'années de states, passent par ailleurs de 84,6 kilogrammes au Châtelpéronnien à 152,2 kilogrammes à l'Aurignacien (les données sont manquantes pour le Moustérien), soit une multiplication par 1,8. De même, le nombre moyen d'outils lithiques retrouvés par mètre carré et par millénaire passe de 50 pour le Moustérien, à 80 au Châtelpéronnien et 150 chez les Aurignaciens. Une augmentation d'un même facteur 1,8, ce qui corrobore le résultat précédent.
Qu'en conclure ? L'augmentation de la surface occupée sur les sites suggère une augmentation de la population de chaque site par 2 à 3 au cours de la transition Néandertalien-Sapiens. Dans le même temps, le nombre de site est pour sa part multiplié par environ 2,5, tandis que leur densité d'occupation – indiquée par la viande consommée et le nombre d'outils – croît d'un facteur 1,8. Une simple multiplication de ces facteurs entre eux suggère au final que la population aurignacienne était quelque dix fois plus nombreuse que les populations néandertaliennes qui l'ont précédée.
La modernité culturelle qui caractérisait Homo sapiens signifiait-elle une meilleure exploitation du territoire, donc la possibilité d'une plus grande population ? Ou à l'inverse, la population plus nombreuse d'hommes modernes a-elle entrainé plus d'innovations, donc plus d'efficacité ? Difficile à dire.
Source : Pour la Science du 04/08/2011

Cet article apporte quelques éclaircissements sur cette théorie qui fait pas mal de bruit depuis la fin juillet. Vaincu par le nombre, mais pas tant que ça, puisqu'il y a eu quelques mélanges très chouettes dont nous avons, nous, Eurasiatiques, encore quelques traces génétiques en nous ! Pour ce qui est de l'intelligence du robuste quidam, je pense qu'en dépit de différences physiques et culturelles, peut-être cognitives, et encore, ça n'est pas dit, car il semble de plus en plus proche de nous au fil des découvertes, il nous valait largement... La différence s'est visiblement située au niveau fécondité, une fécondité probablement accrue par une répartition des tâches plus définie, et donc les prémices du patriarcat et tout ce qui en a découlé par la suite ? On pense qu'en regard de leur robustesse remarquable, les Néanderthaliennes chassaient, comme leurs bonshommes, et de fait, devaient être moins souvent confinées à pouponner, sans compter que les Néanderthaliens semblaient plus nomadiser que les sapiens et donc, qu'il était moins facile pour les robustes dames d'avoir des enfants et les élever... Tout se serait donc joué là... Tout simplement. Ce sont les thèses défendues pour leur part, par Messieurs Thomas et Picq ainsi que Maureille et Otte ainsi que Madame Patou-Mathis.





 

mardi 9 août 2011

L’homme de Néandertal et nous | Agence Science-Presse

Une nouvelle théorie d'Anglo-Saxons qui ont mal à Néanderthal... M'énervent !
Voici in extenso copie de l'article en lien ci-dessus... 
Actualité

L’homme de Néandertal et nous

Agence Science-Presse, le 1 août 2011, 16h34
(Agence Science-Presse) La disparition de l’homme de Néandertal, encore inexpliquée à ce jour, tient en haleine plusieurs équipes de chercheurs. C’est le moins que l’on puisse dire : deux études ont été récemment publiées, chacune tentant de jeter un peu de lumière sur cet événement marquant de l’histoire de l’humanité.
 
Image tirée de l'article ci-inclus. je n'ai pas les références. Elles n'étaient pas dans l'article non plus.
D’abord, une équipe de scientifiques, dirigée par Damian Labuda, chercheur au Centre hospitalier universitaire Sainte-Justine, a découvert, en comparant l’ADN de l’homme de Néandertal et celui de milliers d’hommes modernes, provenant de toutes les régions du monde, qu’une partie de leur chromosome X serait identique. Qui plus est, cette séquence se retrouverait dans le génome de tous les hommes modernes, à l’exception de ceux vivant en Afrique subsaharienne.
« Cela confirme des découvertes récentes, selon lesquelles il y aurait eu croisement des deux populations », précise le chercheur. Les contacts entre l’homme de Néandertal et l’Homo sapiens remonteraient très loin dans l’histoire, au moment où leurs chemins se seraient croisés au Moyen-Orient, estiment les chercheurs.
Depuis ces révélations, de nombreux scientifiques n’ont pas hésité à émettre de nouvelles hypothèses sur les causes de la disparition de l’homme de Néandertal et de l’implication possible de nos ancêtres dans son tragique destin.
Pour Paul Mellars, de l’Université de Cambridge, et sa collègue, Jennifer French, il ne fait nul doute que c’est le poids du nombre, combiné à une meilleure technologie et des interactions sociales plus sophistiquées, qui a permis aux hommes modernes de tirer leur épingle du jeu au détriment de l’homme de Néandertal. « Les premières populations d’hommes modernes étaient 10 fois supérieures en nombre à celles des populations néandertaliennes, explique le chercheur. Les Néandertaliens ont disparu de l’Europe de l’Ouest suite à une arrivée massive des hommes modernes, les rendant minoritaires sur leurs propres terres. »
C’est en comparant le nombre de sites néandertaliens dans la région (deux fois et demie moins nombreux que ceux des hommes modernes), la grandeur de ces sites (deux fois moins large) et la quantité d’outils trouvée dans les sites que les deux chercheurs sont arrivés à cette conclusion.
Pour en savoir plus
Quelle partie de vous est Néandertal?
Qu'il ait été vaincu par le nombre, passe encore... Mais certainement pas par forfait, il était futé, le bougre !!! Différent de nous autres, certes, mais diantrement débrouillard aussi, n'en déplaise aux fâcheux qui n'admettent pas avoir en eux quelque chose du petit trapu costaud !


mercredi 27 juillet 2011

Comment mieux comprendre, les chanteuses québécoises ?

Comment mieux comprendre, les chanteuses québécoises ?
Un doux délire qui en même temps est plutôt un hommage sympathique mais très drôle, que rend Anne Roumanoff aux chanteuses Québécoises. Dédié à tous mes correspondants Québécois que j'embrasse affectueusement !   

Nous sommes tous des néandertaliens - Le Point

Voici l'article en lien ci-dessus in extenso ci-dessous... Youpi, ça me fait bien marrer ! Au temps pour les racistes à la noix !

Nous sommes tous des néandertaliens

Le Point.fr - Publié le 22/07/2011 à 18:31 - Modifié le 22/07/2011 à 18:38

Voici une nouvelle preuve génétique que Neandertal et nos ancêtres ont fait crac-crac au Proche-Orient.

 Comme l'image d'illustration de cet article sur Le Point ne représentait pas un Néanderthalien, mais un homo erectus, voilà une dame de Néanderthal à ma sauce...

On a tous en nous quelque chose de... Neandertal, aurait pu chanter Johnny. C'est sans doute une mauvaise nouvelle pour ceux qui pensaient que l'humanité actuelle n'a rien à voir avec cette supposée "brute épaisse", mais une nouvelle preuve du batifolage sexuel entre les deux espèces (ou sous-espèces) humaines vient d'être découverte, cachée dans notre génome. Il semble en effet avéré que certains hommes et femmes d'aujourd'hui posséderaient dans leur chromosome X (celui qui détermine le sexe avec le Y) des fractions d'ADN héritées de ce cousin ayant disparu voilà 30 000 ans. L'auteur de cette découverte publiée dans la revue Molecular Biology and Evolution est un certain Damian Labuta de l'Université de Montréal.

Mais alors, comme dirait la presse people, où et quand M. Neandertal et Mme Sapiens (à moins que cela ne soit le contraire) ont-ils fait leur escapade amoureuse ? D'après les généticiens, cet échange de partenaires entre les deux branches humaines n'aurait pas eu lieu en Europe, où elles se sont côtoyées il y a quelques millénaires, mais auparavant, au Moyen-Orient.
Échangisme
Un petit rappel des faits est sans doute nécessaire : voilà 400 000 à 500 000 ans, certains des Homo ergaster peuplant l'Afrique commencent à trouver le temps long, ils choisissent alors de courir le monde. Les voyages forment la jeunesse, mais surtout les espèces. Nos touristes finissent par débarquer en Europe où ils évoluent doucement pour se transformer en hommes de Neandertal. La vie est pépère.
Pendant ce temps, les ergaster restés en Afrique continuent à évoluer pour donner naissance, il y a environ 200 000 ans, à l'Homo sapiens, appelé dorénavant homme moderne. Après 130 000 ans de félicité africaine, lui aussi a bientôt des fourmis dans les jambes. Vers - 70 000, les plus aventureux, profitant d'un réchauffement planétaire, prennent la route du Proche-Orient.
Et là, qui trouvent-ils, on vous le donne en mille !, mais les cousins Neandertal, qui, eux, venaient de refluer d'une Europe prise dans les glaces. Mazel Tov ! On échange les partenaires pour fêter ces retrouvailles. De gré ou de force, on ne le sait pas. En tout cas, c'est bien à cette époque que des gènes néandertaliens s'immiscent dans le génome de l'homme moderne.
Confettis néandertaliens
Le biologiste Svante Pääbo (Institut Max Planck, en Allemagne) avait déjà estimé cette présence "étrangère" entre 1 et 4 % de notre génome. Puis quand celui-ci a publié le génome quasi complet de Neandertal, le docteur Labuda a entamé une recherche pour voir si un haplotype (morceau d'ADN composé de plusieurs gènes) du chromosome X de Neandertal pouvait être retrouvé dans l'ADN des hommes d'aujourd'hui. Bingo, Labuda repère effectivement des confettis néandertaliens dans les chromosomes de toutes les populations humaines actuelles, sauf celles d'Afrique subsaharienne ! Ce qui confirme parfaitement que l'échange génétique entre les deux espèces humaines s'est produit hors d'Afrique.
Depuis que je sais qu'il y a quelque chose de Neandertal en quelques-uns de nous, j'essaie de repérer autour de moi ceux qui ont été plus gâtés que les autres. Marine Le Pen ? DSK ?

 C'est encore faire trop d'honneur à DSK et Le Pen que dire d'eux qu'ils ont hérité de Néanderthal plus que les autres... Moi, je serais tentée de dire l'inverse, car le destructeur des autres humanités dont Néanderthal et maintenant de la planète, c'est bien Sapiens... Donc, à mon avis,  DSK et Le Pen ont moins de Neanderthal que les Eurasiatiques en général... Génétiquement ils se rapprocheraient donc des Africains sub-sahariens, mdr !!! 

jeudi 14 juillet 2011

Une effroyable injustice.

Comme vous le savez en lisant mon blog, je suis contre toutes les formes d’infériorisation ou de discrimination, de tabous à la noix.
En ce jour du 14 juillet, il est bon de rappeler je crois, la devise de notre pays, « Liberté, Égalité, Fraternité », car elle illustre bien le propos que je vais tenir ci-après.
Il est, près de chez moi, une boutique sympathique le "Comptoir du Marais", sise au 8 rue de Moussy, dans le 4° Arrondissement de Paris. On y vend un prêt-à-porter homme et femme de qualité, d’un style simple et élégant, et les tenanciers de ce magasin militent aussi pour l’association Aides et lui offrent de temps en temps le champ libre pour quelques animations, ce qui était le cas ce jour.
Plusieurs membres d’Aides ont donc décoré le magasin, proposé de succulents gâteaux et jus de fruits ou boissons chaudes au profit de leur association, et j’ai longuement discuté avec eux.
Parce que je connais plusieurs personnes homosexuelles et séropositives, des gens que j’aime et apprécie beaucoup, parce que je trouve qu’exclure les gens pour leurs orientations ou leur maladie est absolument monstrueux à mes yeux, j’ai décidé d’écrire cet article, de le publier sur mon blog et de le relayer sur Facebook.
Les jeunes gens charmants avec qui j’ai longuement discuté ce jour font partie de Aides Paris 12°, près de la Gare de Lyon, qui se trouve relativement proche du Marais.
Pour toute personne vivant sur Paris et sa région, il est possible de contacter « Aides région Nord-Ouest Île de France » au numéro suivant : 0153241200.
Ils ont aussi un e-mail : noif@aides.org.
Là, vous trouverez les adresses de lieux où se trouve l’association et les contacter si besoin est ou si, comme moi, vous pensez que leur cause est juste et doit être défendue.
Car quoi de plus monstrueux, finalement, que cette maladie qui touche aux œuvres vives de l’humain, quelle que soit son orientation sexuelle ou son sexe au départ ? Le SIDA est une plaie épouvantable, mais ce qui l’est encore plus, c’est le rejet et les discriminations dont sont encore victimes les malades de nos jours, suite à des préjugés sexistes, moraux, homophobes et très souvent religieux, voire même superstitieux. Car, il faut le dire et le répéter, le rappeler, aussi, le SIDA peut toucher TOUT LE MONDE. Il suffit d’UNE SEULE FOIS, d’un rapport NON PROTÉGÉ, d’une transfusion sanguine ou d’un examen médical fait avec des instruments MAL STÉRILISÉS, ou de seringues échangées lors de prise de drogue et non stériles de ce fait, pour se retrouver contaminé…
Le SIDA se propage toujours parce que l’on est imprudent. Il n’existe TOUJOURS PAS de vaccin contre cette redoutable maladie, et le seul moyen connu pour lutter contre elle est la PRÉVENTION et la PRUDENCE. 
Actuellement, malheureusement, avec la régression des mœurs en cours, beaucoup de jeunes gens, notamment au lycée ou en fac pensent que ce n’est pas vrai, qu’on surestime le danger, qu’il existe un vaccin… CECI EST UNE GRAVE ERREUR !
La seule prévention, c’est de se protéger lors des rapports sexuels par le biais de préservatifs masculins ou féminins ou une digue dentaire pour les caresses bucco-génitales. Les préservatifs et autres digues doivent être changés à chaque rapport (j’ai ouï parler d’ignorants et d’inconscients qui « recyclaient »).  
Quand on est en couple, pour autant qu’on aime son ou sa partenaire, mieux vaut se faire dépister et tester régulièrement. Les dispensaires sont là pour ça, et les examens sont anonymes et gratuits. Le Planning Familial aide aussi à cette prévention.
Bref, soyons responsables et adeptes d’un amour durable : faisons obstacle au SIDA en nous protégeant et en faisant attention à ne pas utiliser de matériel contaminé !
Certes, les traitements du HIV et les trithérapies ont grandement évolué depuis dix ans. Les amis que je connais vivent avec leur séropositivité depuis tout ce temps et même plus, le plus normalement possible, ce qui est tout à leur honneur, témoigne de leur grand courage, et suscite ma respectueuse admiration, mais si on peut éviter de se retrouver dans leur situation peu évidente, mieux vaut adopter la prudence, se faire dépister, tester, se protéger avant toute chose !
Certes, ce n’est pas facile de dire à celui ou celle qu’on aime qu’on va se faire dépister avant d’aller plus loin et de lui demander de faire de même, certes, ce n’est pas évident non plus de se protéger même si on sort avec elle ou lui depuis des lustres, mais ce n’est pas d’un manque de confiance qu’il s’agit, seulement de prudence et d’amour, parce que qui se protège, protège l’autre aussi, et donc prouve qu’il l’aime d’autant plus !
Alors, en ces temps durs et âpres où l’épidémie n’est nullement enrayée et court toujours, protégeons-nous, protégeons nos aimés… Faisons le test et sortons couverts !                
Infos pour les filles ici.
Infos pour les garçons ici.
Pour tous.
Les infos ci-dessus permettent d'éviter le pire. Je le répète, se protéger n'est pas manquer de confiance en son ou sa partenaire, c'est au contraire l'aimer beaucoup car on le ou la protège aussi. A bon entendeur !
De toute façon, il faut lever l'ignorance et les tabous qui règnent là-dessus, le SIDA est une vraie saloperie, et ne pas se protéger, une folle imprudence ! Le sexe c'est cool mais si on se protège, c'est mieux ! Alors, je le dis et je le répète, couvrez-vous et faites attention ! REFUSEZ LES RAPPORTS NON PROTÉGÉS ET N’ÉCOUTEZ PAS LES TENANTS DE LA CHASTETÉ ! L'homme est un PRIMATE et il n'est, biologiquement de fait, PAS MONOGAME. Donc, sachant cela, et comme l'humain n'est pas de bois, n'écoutez pas les prêtres de quelque religion qu'ils soient, agissez selon votre nature, mais PROTÉGEZ-VOUS, c'est tout !

vendredi 8 juillet 2011

Fan de Star Wars jusqu'au bout des ongles

Fan de Star Wars jusqu'au bout des ongles
Hahaha ! Un métalleux cinéphile fan de Star Wars et guitariste franchement doué qui se défoule gravement sur la fabuleuse musique de John Williams ! Trop excellent et drôle !

jeudi 7 juillet 2011

Fête de la Préhistoire à la Chapelle aux Saints, en Corrèze.

L'association CASAP et le Musée de l'Homme de Neandertal à la Chapelle aux Saints en Corrèze organisent cette année encore, la Fête de la Préhistoire, où nous ne pourrons aller Mimi, sa maman et moi, hélas, mais cette célébration aura lieu, comme l'an dernier, le premier week-end du mois d'Août.
Grande nouveauté cette année ! Outre le repas préhistorique et les concours de tirs aux armes anciennes telles que propulseurs, sagaies et arcs ainsi que flèches, cette fête verra le premier festival international du livre de préhistoire et l'invitée d'honneur sera... JEAN AUEL, l'auteure de la saga des "Enfants de la Terre", qui devrait revoir ses tablettes parce que sa vision de la préhistoire et de Néanderthal est entachée de poncifs éculés et éhontés, mais bon... J'aurais aimé être là pour savoir ce qu'elle pourrait dire concernant sa vision de cette époque et des relations entre Néandertal et l'homme moderne, objet de sa saga, au départ.
Le programme des festivités est ici.
Du côté des scientifiques, nous avons notre amie Marylène Patou-Mathis, Bruno Maureille, et d'autres collègues à eux très chouettes, mais aussi Jean-Jacques HUBLIN qui fait partie de l'Institut Max Planck de Leipzig, où on a décrypté le génome de l'ancêtre mythique et découvert qu'il nous avait légué quelques gènes sympas...
Côté festival du livre, outre quelques romanciers remarquables dont l'adorable Claire TROILO et son timide et charmant compère Marc KLAPCZYNSKI (Ao), se trouvent quelques bédéistes de renom dont André CHERET (Rahan) et Emmanuel ROUDIER (Neandertal) ainsi que Jean-Marie ARNON (Mégasauria), le tout sous l'égide, donc, de Jean AUEL... Bref, le programme des réjouissances se trouve en lien inséré dans cet article, et si vous avez l'honneur et le plaisir de vous trouver dans les parages, je ne saurai trop vous conseiller aussi, pour l'hébergement, la "Ferme-Auberge de la Grotte" à Curemonte, un village somptueux situé à 4 km de la Chapelle aux Saints. Monsieur et Madame Raynal, les tenanciers du lieu vous y accueilleront chalereusement ! En effet, les lieux d'hébergement de la Chapelle aux Saints sont annexés d'office et d'avance par les scientifiques et artistes ou compétiteurs aux armes préhistoriques.
Les funérailles de l'Homme de la Chapelle aux Saints, un vieux monsieur de Néanderthal. ©Emmanuel Roudier.


L'an dernier, Mimi et moi avions été conquises non seulement par la beauté des lieux mais aussi par l'exquise gentillesse et l'hospitalité des gens du cru comme par la souriante modestie et la grande timidité de nombre de savants et artistes invités. J'espère y revenir l'an prochain, tellement cet endroit est somptueux et les gens intelligents, accueillants et aimables !! Un vrai bout de Paradis sur Terre, comme si les mânes des ancêtres néanderthaliens qui ont vécu là il y a bien longtemps rayonnaient encore en ce lieu et y envoyaient de bonnes ondes, comme pour nous remercier de leur rendre hommage... Cet endroit enchanteur et cette Fête de la Préhistoire méritent vraiment le détour ! Allez-y nombreux !  

YouTube - ‪Curtis Mayfield - Move On Up‬‏

YouTube - ‪Curtis Mayfield - Move On Up
Vieille chose funk et soul de Curtis Mayfild que j'adore, histoire de redonner un peu de peps à ce blog, avant quelques nouvelles sympas de notre ami Néanderthal...   ‬‏

mercredi 15 juin 2011

Une conférence du Musée de l'Homme passionnante !

En suivant ce lien, vous découvrirez une passionnante conférence sur Néanderthal, réalisée par Marylène Patou-Mathis, une sommité es Néanderthal et paléo-faune...
Un Néanderthalien à ma sauce. Tinky's trade marque...

mercredi 8 juin 2011

Une version alternative du thème principal de la musique de Basil Poledouris pour "Conan le Barbare", version longue.

J'ai trouvé une version plus longue de la mouture alternative que Basil Poledouris avait composée pour Conan le Barbare. Régalez-vous, cette musique est une référence et un chef d’œuvre des bandes originales de films !!! Un vrai bonheur, et musicalement, c'est chiadé !

Une journée de la jupe pour lutter contre les propos machistes à l'Assemblée - 20minutes.fr

Une journée de la jupe pour lutter contre les propos machistes à l'Assemblée - 20minutes.fr
Voilà qui va te faire plaisir, Zed !! Grâce à, ou à cause de DSK, ça bouge enfin !!! Pourvu que ça continue ! On vit une époque délirante, quand même !

Pour ceux qui ne sauraient TOUJOURS PAS qui est Emmanuel Roudier !

En recherchant une fois de plus de la documentation illustrée sur notre cher Néanderthal, je suis tombée sur ceci, un petit document PDF téléchargeable, présentant de manière concise mais précise un des plus grands dessinateurs de BD de notre époque ! Emmanuel Roudier, qui est un homme modeste, charmant et passionné par son métier, est l'auteur de bandes dessinées historiques, de cartes et de jeux de rôles situés dans l'univers du fantastique, de l'heroic-fantasy et de la préhistoire, et comme la préhistoire, notamment Néanderthal, est vraiment son dada, qu'il a potassé le sujet avec autant de sérieux qu'un archéologue professionnel, ses BD sur la préhistoire, les séries Néandertal et Vo'hounâ, sont devenues de telles références, que les plus grands musées font à présent appel à lui, ou les publications scientifiques, aussi, pour illustrer la vie de nos ancêtres ! Certains auteurs aussi ont apprécié son coup de main pour illustrer les éditions jeunesse de leurs histoires. Mais cet homme fasciné par le plus lointain passé l'est aussi par le côté magique de l'imaginaire, voire le futur le plus lointain... A mon avis, il ne va pas tarder à nous faire une saga de SF tout à fait superbe et passionnante, aussi... Et parce que ce qu'il fait est absolument superbe, voilà, en prime, un de ses dessins somptueux ! Merci Manu pour ton formidable talent et ton apport à la réhabilitation de nos ancêtres les plus controversés ! 
  Une illustration tirée du jeu de rôle "Würm", dont le livret devrait sortir incessamment... © Emmanuel Roudier. 

lundi 6 juin 2011

Nouvelle hypothèse sur les peuplements néandertaliens dans le grand nord russe

2011/06/03 > BE Russie 41 > Nouvelle hypothèse sur les peuplements néandertaliens dans le grand nord russe
Encore une découverte fascinante sur ces hommes audacieux qui ont conquis des latitudes extrêmes à une époque où on pensait que les gens se cantonnaient aux zones les plus viables ! Ce qui prouve la grande intelligence de ces gens, ceci dit, et leur incommensurable courage !
J'avais déjà mentionné cette découverte ici, mais cet article apporte encore de nouvelles précisions sur cette trouvaille incroyable !  Mon respect et mon admiration pour nos ancêtres préhistoriques croît de jour en jour, et mon intérêt affectueux pour cet ancêtre tellement décrié qu'est Néanderthal encore plus ! Voilà qu'il nous prouve qu'il était aussi novateur, intelligent et audacieux sinon plus que les modernes qui lui ont succédé ! Chapeau, l'ancêtre ! Des raisons de plus d'êtres fiers des quelques pour cents de gènes qu'il nous a laissés ! Merci d'avoir existé et d'avoir été cet être étonnant et franchement audacieux qui suscite encore, bien des milliers d'années plus tard, notre admiration et notre intérêt ! Néanderthal, tu étais un sacré bonhomme, et ceux qui t'ont si longtemps décriés t'ont jugé à l'aune de leurs propres défauts et de leur propre bêtise ! Tu n'étais sûrement pas parfait, certes, mais tes réalisations qu'on découvre ou redécouvre chaque jour un peu plus font de toi un ancêtre dont nous n'avons absolument pas à rougir !
Un Homme de Néanderthal, très jolie reconstruction réalisée par John Gurche. ©John Gurche.