mardi 30 août 2011

Encore du rififi dans notre génome !!!!!

Article passionnant s'il en est !!!

In extenso l'article ci-dessous :

Les croisements entre humains et leurs cousins éteints les ont fortifiés

Reconstitution d'hommes de Néandertal au musée de la préhistoire des Eyzies-de-Tayac en juillet 2004 Patrick Bernard AFP/Archives
Les ébats sexuels des ancêtres de l'homme moderne avec les Néandertaliens et les Dénisoviens, des cousins anciens aujourd'hui éteints, ont permis aux humains d'hériter de gènes qui ont dopé leur système immunitaire, selon une recherche publiée jeudi aux Etats-Unis.
Ce groupe de gènes, appelés HLA, joue un rôle essentiel pour que notre organisme reconnaisse et détruise des pathogènes, explique Laurent Abi-Rached, un chercheur français à la faculté de médecine de l'Université Stanford, principal auteur de ces travaux parus dans la version en ligne de la revue Science.
Ces gènes comptent parmi les plus variables et adaptables dans notre génome car l'évolution rapide des virus nécessite une capacité de réaction et adaptation rapide, explique-t-il.
Les homos sapiens, les Dénisoviens et les Neandertaliens se sont séparés il y a 400.000 ans environ. Dénisoviens et Néandertaliens ont émigré hors du continent africain, les premiers en Europe et dans l'ouest de l'Asie tandis que les seconds se sont dirigés vers l'Asie de l'Est.
Quant aux ancêtres de l'homme d'aujourd'hui, ils sont sortis d'Afrique il y a seulement 65.000 ans pour aller en Eurasie où ils ont rencontré leurs cousins Dénisoviens et Néandertaliens avec qui ils ont eu des rapports amoureux pour le plus grand bien de l'humanité.

"Ces croisements n'ont pas été que des événements fortuits sans conséquence, ils ont apporté quelque chose d'utile au patrimoine génétique de l'homme moderne", commente Peter Parham, professeur de biologie à l'Université Stanford, qui a dirigé la recherche.
En comparant les gènes HLA de l'homme moderne et de ces deux cousins disparus, les chercheurs ont pu déterminer que des variantes venaient probablement de croisements avec des Dénisoviens.
On sait peu de choses de ces cousins mis au jour à Denisova en Russie en 2010, puisque l'os d'un doigt et une dent en sont les seuls fossiles connus. Mais le séquençage du génome fait à partir de l'ADN extrait de l'os a permis de déterminer quand des croisements se sont produits avec les humains.
Le transfert de gènes des Dénisoviens aux hommes modernes a laissé la plus forte fréquence d'une variante des gènes HLA (HLA-B) dans les populations d'Asie occidentale, l'endroit le plus probable où des accouplements occasionnels entre humains et Dénisoviens se sont produits.
D'autres variantes du groupe de gènes HLA (HLA-A) représentent jusqu'à 64% de ces gènes dans les populations d'Asie de l'Est et d'Océanie, avec la plus forte fréquence en Papouasie Nouvelle-Guinée.
 Un scénario similaire avec certains autres types du gène HLA ont été trouvés dans le génome de l'homme de Neandertal dont l'ADN, extrait d'ossements anciens, a également été séquencé.
Ces variantes sont très fréquentes chez les Européens et les Asiatiques mais rares chez les Africains, relèvent les chercheurs. Selon eux, la moitié de ces variantes du gène HLA ont été héritées des croisements avec les Néandertaliens et les Dénisoviens. Pour les Asiatiques cette proportion atteint 80% et 95% chez les Papouasiens.
"Le système de gènes HLA avec sa diversité de variantes est un peu comme une loupe" car il fournit beaucoup plus de détails sur l'histoire des populations que les familles typiques de gènes, souligne Laurent Abi-Rached.
Le séquençage partiel du génome du Néandertalien montre que certains humains modernes ont hérité jusqu'à 4% des gènes de ce cousin disparu il y a un peu plus de 30.000 ans. Pour le Dénisovien, cette proportion héritée atteint 7%, selon les résultats du séquençage de l'ADN terminée en décembre dernier.
Ben voilà qui va donner à certains la jaunisse... La "Race Pure" chère à certains, ben ils l'ont dans le baba, et je suis encore polie !!

3 commentaires:

Air fou a dit…

Ben ma fouè, s'ils l'ont dans le baba, ils en prendront ben pour leur rhum!

Très intéressant, tout ça...

Avec la mondialisation et les relations sexuelles qui vont avec, notre système immunitaire va être gonflé à bloc, si nous ne mourons pas tous avant d'une petite bibitte néfaste, puisqu'elles aussi, du coup, se promènent. Et toutes ces cages aux homards enfermant les spécimen femelles ne priveront pas leur petit ami d'aller frayer ailleurs, malgré les croyances et religions, et convictions qui en forment les barreaux!

Des vacances avec Mimi, cette année, ma Tinky?


Zed ¦)

Le factotum a dit…

Elle est forte cette Zed, tu ne trouves pas!

Tinky a dit…

@Le Factotum
Bienvenue chez moi !
Ca fait un bon moment que je suis Zed dans ses propos d'une ironie savante et réjouissante. Son blog est un vrai remue-méninges, un pur bonheur ! Et comme il se trouve qu'elle se passionne pour moult sujets, dont nos origines à toutes et tous, voilà comment nous nous sommes retrouvées à nous suivre mutuellement ! Et c'est vrai qu'elle est très forte. j'adore !
Bises et à bientôt !
Tinky :-D