jeudi 14 juillet 2011

Une effroyable injustice.

Comme vous le savez en lisant mon blog, je suis contre toutes les formes d’infériorisation ou de discrimination, de tabous à la noix.
En ce jour du 14 juillet, il est bon de rappeler je crois, la devise de notre pays, « Liberté, Égalité, Fraternité », car elle illustre bien le propos que je vais tenir ci-après.
Il est, près de chez moi, une boutique sympathique le "Comptoir du Marais", sise au 8 rue de Moussy, dans le 4° Arrondissement de Paris. On y vend un prêt-à-porter homme et femme de qualité, d’un style simple et élégant, et les tenanciers de ce magasin militent aussi pour l’association Aides et lui offrent de temps en temps le champ libre pour quelques animations, ce qui était le cas ce jour.
Plusieurs membres d’Aides ont donc décoré le magasin, proposé de succulents gâteaux et jus de fruits ou boissons chaudes au profit de leur association, et j’ai longuement discuté avec eux.
Parce que je connais plusieurs personnes homosexuelles et séropositives, des gens que j’aime et apprécie beaucoup, parce que je trouve qu’exclure les gens pour leurs orientations ou leur maladie est absolument monstrueux à mes yeux, j’ai décidé d’écrire cet article, de le publier sur mon blog et de le relayer sur Facebook.
Les jeunes gens charmants avec qui j’ai longuement discuté ce jour font partie de Aides Paris 12°, près de la Gare de Lyon, qui se trouve relativement proche du Marais.
Pour toute personne vivant sur Paris et sa région, il est possible de contacter « Aides région Nord-Ouest Île de France » au numéro suivant : 0153241200.
Ils ont aussi un e-mail : noif@aides.org.
Là, vous trouverez les adresses de lieux où se trouve l’association et les contacter si besoin est ou si, comme moi, vous pensez que leur cause est juste et doit être défendue.
Car quoi de plus monstrueux, finalement, que cette maladie qui touche aux œuvres vives de l’humain, quelle que soit son orientation sexuelle ou son sexe au départ ? Le SIDA est une plaie épouvantable, mais ce qui l’est encore plus, c’est le rejet et les discriminations dont sont encore victimes les malades de nos jours, suite à des préjugés sexistes, moraux, homophobes et très souvent religieux, voire même superstitieux. Car, il faut le dire et le répéter, le rappeler, aussi, le SIDA peut toucher TOUT LE MONDE. Il suffit d’UNE SEULE FOIS, d’un rapport NON PROTÉGÉ, d’une transfusion sanguine ou d’un examen médical fait avec des instruments MAL STÉRILISÉS, ou de seringues échangées lors de prise de drogue et non stériles de ce fait, pour se retrouver contaminé…
Le SIDA se propage toujours parce que l’on est imprudent. Il n’existe TOUJOURS PAS de vaccin contre cette redoutable maladie, et le seul moyen connu pour lutter contre elle est la PRÉVENTION et la PRUDENCE. 
Actuellement, malheureusement, avec la régression des mœurs en cours, beaucoup de jeunes gens, notamment au lycée ou en fac pensent que ce n’est pas vrai, qu’on surestime le danger, qu’il existe un vaccin… CECI EST UNE GRAVE ERREUR !
La seule prévention, c’est de se protéger lors des rapports sexuels par le biais de préservatifs masculins ou féminins ou une digue dentaire pour les caresses bucco-génitales. Les préservatifs et autres digues doivent être changés à chaque rapport (j’ai ouï parler d’ignorants et d’inconscients qui « recyclaient »).  
Quand on est en couple, pour autant qu’on aime son ou sa partenaire, mieux vaut se faire dépister et tester régulièrement. Les dispensaires sont là pour ça, et les examens sont anonymes et gratuits. Le Planning Familial aide aussi à cette prévention.
Bref, soyons responsables et adeptes d’un amour durable : faisons obstacle au SIDA en nous protégeant et en faisant attention à ne pas utiliser de matériel contaminé !
Certes, les traitements du HIV et les trithérapies ont grandement évolué depuis dix ans. Les amis que je connais vivent avec leur séropositivité depuis tout ce temps et même plus, le plus normalement possible, ce qui est tout à leur honneur, témoigne de leur grand courage, et suscite ma respectueuse admiration, mais si on peut éviter de se retrouver dans leur situation peu évidente, mieux vaut adopter la prudence, se faire dépister, tester, se protéger avant toute chose !
Certes, ce n’est pas facile de dire à celui ou celle qu’on aime qu’on va se faire dépister avant d’aller plus loin et de lui demander de faire de même, certes, ce n’est pas évident non plus de se protéger même si on sort avec elle ou lui depuis des lustres, mais ce n’est pas d’un manque de confiance qu’il s’agit, seulement de prudence et d’amour, parce que qui se protège, protège l’autre aussi, et donc prouve qu’il l’aime d’autant plus !
Alors, en ces temps durs et âpres où l’épidémie n’est nullement enrayée et court toujours, protégeons-nous, protégeons nos aimés… Faisons le test et sortons couverts !                
Infos pour les filles ici.
Infos pour les garçons ici.
Pour tous.
Les infos ci-dessus permettent d'éviter le pire. Je le répète, se protéger n'est pas manquer de confiance en son ou sa partenaire, c'est au contraire l'aimer beaucoup car on le ou la protège aussi. A bon entendeur !
De toute façon, il faut lever l'ignorance et les tabous qui règnent là-dessus, le SIDA est une vraie saloperie, et ne pas se protéger, une folle imprudence ! Le sexe c'est cool mais si on se protège, c'est mieux ! Alors, je le dis et je le répète, couvrez-vous et faites attention ! REFUSEZ LES RAPPORTS NON PROTÉGÉS ET N’ÉCOUTEZ PAS LES TENANTS DE LA CHASTETÉ ! L'homme est un PRIMATE et il n'est, biologiquement de fait, PAS MONOGAME. Donc, sachant cela, et comme l'humain n'est pas de bois, n'écoutez pas les prêtres de quelque religion qu'ils soient, agissez selon votre nature, mais PROTÉGEZ-VOUS, c'est tout !

1 commentaire:

Air fou a dit…

»Tinky

Super bien fait et complet ton billet. À faire circuler, particulièrement dans les écoles primaires et secondaires, histoire qu'il n'y ait pas de première fois malheureuse.

Bravo!

xxx
Zed ¦D