mercredi 3 novembre 2010

Mais quand on vous le dit, que Néanderthal était un type bien, sacrebleu !!!

Un grand MERCI à Internaaze pour ce passionnant article en lien ci-dessus et reproduit in extenso ci-dessous !!! 
mercredi 03 novembre 2010
Nombre de scientifiques tels Madame Patou-Mathis et Messieurs Picq, Thomas ainsi que Barbazat et d'artistes renommés n'ont pas attendu cette étude pour nous présenter des Néanderthaliens tout à fait fréquentables ! Voir à ce sujet la trilogie du "Dernier Néandertal", de Marc Klapczynski, sublimement écrite, les bandes dessinées d'Emmanuel Roudier, tant sa série "Vo'hounâ", parue chez Soleil et son dernier opus "Neandertal", paru chez Delcourt, le film de Jacques Malaterre "Ao le dernier Néandertal", très librement inspiré de l'œuvre de Marc Klapczynski, et enfin, les reconstructions diverses faites pour des musées par des sculpteurs de génie tels Élisabeth Daynès ou John Gurche et les frères Kennis, sans parler des saynettes peintes et reconstituées par Emmanuel Roudier, Éric Le Brun ou Florent Rivère, entre autres ! Bref, une preuve de plus que la plupart des Anglo-Saxons digèrent très mal cette part de Néanderthal qu'on nous a découverte récemment, à nous autres, les Eurasiatiques !!! Ca les emmerde, ça, un aïeul avec un look pareil dans la galerie des ancêtres, ça leur fait pisser de l'acide chlorhydrique, c'est à croire !  
Et puisque vous avez été sages, quelques petites illustrations sympas, tiens !
 Vo'hounâ, la très mignonne  Néanderthalienne issue de l'imaginaire fécond d'Emmanuel Roudier. © Emmanuel Roudier.
Un Néanderthalien à grimper aux arbres, façon John Gurche. © John Gurche.
Un autre, façon Élisabeth  Daynès. © Élisabeth Daynès.
Un autre, que je trouve choupinou, même si on ne la lui fait pas... version Éric Le brun. © Éric Le Brun.
Le sage et vieux Néanderthalien gardien du musée à lui consacré en Allemagne... Kennis Bros à l'oeuvre... © Kennis & Kennis.
Une vision du personnage d'Ao, issue de l'imaginaire d'Emmanuel Roudier, illustrant la couverture de la version jeunesse du roman de Marc Klapczynski. © Emmanuel Roudier.
Et Ao, interprété par Simon Paul Sutton pour le film de Jacques Malaterre... © UGC et Jacques Malaterre.

2 commentaires:

Air fou a dit…

Guerrier? Mais n'est-ce pas tout le contraire puisque certains prétendent que, refusant la guerre avec les Cromagnons, ils ont fui jusqu'à extinction...

Ère contemporaine (sens large). Brandissons le nom de dieu machin truc et voilà toute compassion disparue au nom d'une guerre « sainte ».

L'instinct de survie passe aussi pas celle du groupe. En laisser derrière revient à se montrer vulnérable. Peut-être la naissance de la compassion, qui fait que l'on se met dans les chaussures (néanderthaliennes :DDD) de l'autre en projetant ce que l'on souhaiterait recevoir comme traitement.

Zed ¦)

Tinky a dit…

En fait, jusqu'à présent, on a recherché les preuves de la méchanceté et de la cruauté chez nos ancêtres, au lieu de se focaliser sur les autres caractéristiques bien plus positives... Cet article semble prouver que c'est à présent la nouvelle tendance d'étude, rechercher les côtés positifs au lieu de se concentrer uniquement sur les aspects les moins glorieux de notre gent, archaïque ou non...
Allez, bises !
Tinky :-D