mardi 26 février 2008

Une pin-up chez Néanderthal.


La reconstitution d'une Néanderthalienne de Krapina aux côtés de sa créatrice, Élisabeth Daynès.
Photo (c) National, Croatie.
(c) Élisabeth Daynès pour la peu ordinaire sculpture, ce qu'elle appelle une "dermoplastie".

En cherchant encore des images sur les Néanderthaliens, je suis tombée sur ce qui sert d'en-tête à cet article. On y voit Madame Élisabeth Daynès à côté de l'une de ses créations, une reconstitution d'une des Néanderthaliennes de Krapina en Croatie.
Ce qui est étonnant et amusant, c'est l'attitude aguichante donnée par l'anatomiste artiste à sa Néanderthalienne qui réussit l'exploit d'être plutôt bien faite et jolie dans son genre ! Est-ce une dame préhistorique en train de s'étirer au réveil ? Une jeune femme préhistorique très mignonne, en tout cas ! Digne de la jolie Vo'hounâ d'Emmanuel Roudier ! L'image provient du site du journal croate Nacional, à l'adresse suivante : www.nacional.hr/articles/view/28260/. S'il y en a qui comprennent le croate, merci de m'envoyer une éventuelle traduction de l'article qui accompagne cette photo très amusante !

2 commentaires:

Bonhomme a dit…

En effet c'est un drôle de mélange de paléontolgie et d'érotisme!

Mais pourquoi pas? C'est donner ainsi des traits familier qui rapproche ces personnages préhistoriques de notre quotidien et les rendent plus "humains", plus proches de nous, plus facile à s'identifier sans les trahir pour autant.

Et dans cette recherche des corps, cette exploration à partir des squelettes auxqueles on redonne des chairs, n'est t'il pas cohérent de l'animer d'une certaine sensualité, cette chair?

Tinky a dit…

C'est évident !
Et moi, ça me ravit qu'on les imagine en train de faire autre chose que chasser, tanner des peaux, enterrer des gens, activités dans lesquelles jusque là on les représentait ! S'ils ont tenu le haut du pavé trois-cent mille ans, c'est bien parce qu'ils ont dû éprouver de l'amour et l'envie de séduire leur partenaire ! Et puis, c'est plus touchant, de les voir comme ça, comme de simples êtres humains qui, tout comme nous, avaient des sentiments, des émotions : Mais c'est vrai qu'il n'est guère habituel de les imaginer comme ça ! Même dans les reconstitutions filmées de la BBC ou de France Télévisions ou Arte, ils ne sont pas allés si fort, même s'il y avait des scènes d'accouplement tout à fait contestables et assez bestiales, par ailleurs !!! Or, puisque les chimpanzés bonobos sont capables de douceur et d'attitudes très humaines lors du coït, pourquoi pas des hommes, même de Néanderthal, bon sang ? Ce qu'il y a de bien chez Élisabeth Daynès, c'est qu'elle met à mal l'image de la brute épaisse, et c'est un bonheur, de voir ça ! Mais peut-être faut-il le regard d'une femme pour rendre à nos ancêtres leur humanité ? Quoique les dessins et histoires d'Emmanuel Roudier soient eux aussi des exemples dans ce domaine ! Ces deux-là devraient se rencontrer, je suis sure qu'ils feraient des choses époustouflantes ensemble !!!