jeudi 21 février 2008

Retour aux fondamentaux.

Quitte à passer pour une vieille réactionnaire, c'est là la seule chose avec laquelle je sois d'accord avec notre gouvernement en ce moment.
Déjà, mettez-moi la méthode globale d'apprentissage de la lecture à la poubelle et revenez au b, a, ba, grâce auquel l'acquisition de la lecture et de le compréhension du texte étaient autrement aisées qu'avec les billevesées qu'on nous sert actuellement...
Réapprenez aux enfants à se servir d'un dictionnaire et le vocabulaire de notre si belle langue !
Pour le calcul, mettez-moi les maths dites modernes au pilori ! Revenez au bon vieux calcul mental et à la bonne vieille arithmétique ! Ah, les belles histoires de robinets et de trains !!!
Rendez-nous notre morale et notre éducation civique grâce auxquelles j'ai réellement appris les mots respect d'autrui, liberté, égalité et fraternité, solidarité !
Réapprenez aux enfants les mots magiques : bonjour, au revoir, s'il vous plaît, merci, excusez-moi !
C'est là la base de tout comportement citoyen !
Non ça n'est pas être réactionnaire que d'être d'accord avec le fait qu'il faille réapprendre à nos petits les règles de base de la vie en société, le respect de l'autre, le respect de soi, et que la vraie liberté n'existe qu'à partir du moment où commence celle des autres !
merci, France 5 pour cette émission passionnante d'aujourd'hui sur l'école bien française !

3 commentaires:

internaaze a dit…

Je pense qu'il est dommage qu'il faille se dire "réapprendre", un minimum d'éducation n'aurait jamais du être perdu.

On se léve devant la hiérarchie, ce n'est pas un signe de faiblesse mais une marque de respect que l'on recevra de retour, on dit bonjour, SVP, on ne toise pas, l'éducation est un tremplin vers le respect que tant de gens revendique sans avoir pour rien.

Tinky a dit…

Ce qu'il y a de terrible dans l'histoire, c'est qu'il y a eu la mode de l'enfant roi qui a tout mis en l'air, un des rares acquis de 68 que nous aurions mieux fait d'oublier, car c'est cela la cause de cette perte des valeurs laïques, citoyennes et simplement humanistes !
Ce qui maintenant est remplacé par la mode des enfants dits hyperactifs !
Qu'il y ait des enfants (rares) qui correspondent à cette définition neurologique, soit, mais la plupart sont tout simplement des enfants issus de parents démissionnaires eux-mêmes jadis enfants rois... Et quitte à enfoncer le clou et à me faire haïr, qu'on soit obligé d'en appeler à "Super Nanny" pour pouvoir maîtriser des petits fauves grandis sans aucun principe est proprement honteux ! Si on responsabilisait davantage les parents en faisant sauter leurs allocations familiales pour tout délit commis par leurzs progénitures, nous n'en serions pas là ! Les parents donneraient des limites aux petits monstres et ça serait tout de même plus vivable pour tout le monde !
Amicalement, Tinky :-)

internaaze a dit…

Détesté?
Surement pas par moi.

OUI, comment en est on arrivé là, la faute des parents qui depuis les anées 80 veulent faire croire que le mot liberté rime avec anarchie.
L'enfant roi, sans repère et qui n'en trouve que devant le gendarme ou le tribunal, qui n'apprend que les valeurs essentiels que sont le respect et qui commence par soi, en prison ou auprès d'éducateur.
Que dire de parents qui défendent leurs enfants qui sont grossiers, un gendarme qui porte plainte parce son fils reçoit une "baffe" après avoir était injurieux.

Mon fils l'a fait une fois et rentrant chancelant à la maison, hardis par ses camarades il nous conta son "exploit" plein de fierté, la seconde qui suivit il vit mes yeux puis ma main dans la figure et trois minutes plus tard il s'excusé au directeur devant tout le monde puis à son professeur.

Je pris en privé le professeur pour lui qu'il ne lui pas très inspiré de manquer de respect à mon fils une nouvelle fois et devant l'autorité mon fils aurait toujours tort mais pas lui devant moi.