lundi 19 octobre 2009

A tout ceux qui croient que la fin des temps est proche...

Ne vous en faites pas, continuez à faire des projets comme avant, on a déjà échappé à au moins trois-cents apocalypses et armagueddons divers annoncés par toutes sortes de sectes millénaristes déjantées - les Témoins de Jéhovah en premier, d'ailleurs - depuis un siècle. Il est quand même rigolo de voir que ce délire millénariste n'existe que pour la chrétienté, et pour des civilisations anciennes, le judaïsme et l'islam, eux, ne se préoccupent guère de ce type de chose. Quand le Temps du Jugement sera là, il sera là, et c'est tout, et les tenants de ces deux grandes religions ne se foulent pas plus les méninges que ça avec la fin des temps.

Bon, il est question dans la Bible de mille ans durant lesquels le Malin trônera, suivis de mille ans durant lesquels ce sera le Messie, temps qu'on nommera la Parousie, mais aucune date précise n'a été mentionnée dans ces écrits, par ailleurs, l'Apocalypse de St Jean ne parle pas explicitement de la fin du monde, mais du jour du Jugement, et si on a sa conscience tranquille, ça ne devrait pas être si méchant que ça, si ça arrive, ce qui n'est pas gagné ! Souvenons-nous qu'en 1999, nous aurions dû recevoir la Station Spatiale Mir sur le coin de la figure, aux dires de Paco Rabanne, et qu'en matière de Mir, niet ! Nada ! Que tchick ! Des prunes !

Bon, la seule fin à prévoir est de notre propre fait par nos propres incuries et imprévoyances. Le réchauffement climatique est une chose ennuyeuse, certes, mais comme géologiquement nous nous avançons visiblement vers une autre ère glaciaire, l'un compensera l'autre pour quelques millénaires. Bien sûr, pour ce qui est de la fertilité des sols, de l'eau douce, de la pureté de l'air et de l'équilibre économique et alimentaire, ça va devenir bien plus compliqué. Et avec les politiques actuelles, ça ne s'arrange pas vraiment non plus, il faut dire. Mais ça aurait pu être pire !

Rappelez-vous ! Jusqu'en 89, on vivait avec la menace permanente d'une guerre nucléaire entre les deux blocs Est et Ouest au-dessus de nos têtes. Alors, les nations occidentales exploitaient encore plus sans vergogne les pays émergeant, se battant entre elles par leur intermédiaire, profitant de leurs désarrois politiques et religieux pour régler des comptes obscurs et vains, et assurer ainsi un "équilibre démographique" cruel en éliminant, dans ces guerres, des populations toujours plus nombreuses...

Là, si ça avait continué comme ça, nous aurions eu notre fin bien plus tôt que prévu, et nous n'aurions même pas vu arriver les effets du réchauffement climatique, ni l'an 2000, nous aurions été tous salement irradiés bien avant...

Et nous survivrions, enfin, un tout petit nombre d'entre-nous, dans un monde à la Mad Max.

Comme l'Est et l'Ouest ne sont plus scindés en deux blocs que tout opposait, à présent, ce sont les nations émergentes jusque là exploitées sans merci par les pays occidentaux qui se manifestent au travers de divers mouvements terroristes et religieux. Et parmi ces pays, deux ont la bombe nucléaire... Le danger vient plus d'eux que des prédictions Mayas ou bibliques, même si par un curieux hasard, la date de fin du calendrier Maya coïncide curieusement, ou se rapproche du moins étrangement de celle d'un éventuel conflit qui pourrait nous opposer à des pays comme le Pakistan ou l'Iran... Il est à souhaiter - ce qui est abominable - que les deux factions de l'islam toujours en conflit qui sont les religions officielles de ces pays, le Chi'isme et le Sunnisme, soient deux raisons suffisantes pour que ces pays, au lieu de se tourner contre les nations occidentales, règlent ce problème religieux entre eux en utilisant leurs bombes, mais comme ils ne sont pas si éloignés que ça, nous aurions quand même de sacrées retombées... Ce qui pourrait aussi amplifier le conflit, c'est si les musulmans de Chine s'y mettaient, avec ceux de Russie et les États-Unis ainsi que l'OTAN !

Alors moi, je dis aux nations occidentales, laissez tomber, arrêtez de vous mêler de conflits qui ne vous regardent pas, retirez-vous d'Afghanistan, du Pakistan, et de tout le Moyen-Orient, laissez-les faire leur cuisine entre eux, ainsi, le pire sera évité. Évidemment, ça ne se passera pas tout seul, mais une fois qu'ils se seront massacrés entre eux, eu égard le faible nombre qu'il restera, le danger d'une fin globale sera reculé... Pour un temps.

Et après ça ? Le Déluge ?

Comme entre-temps les effets du réchauffement climatique se feront de plus en plus sentir, les vastes étendues devenues suite au conflit Chi'ites/ Sunnites quasiment désertes seront les nouveaux Far West à conquérir et habiter... Et donc, les habitants du Bangladesh auront une terre d'accueil toute prête pour eux, et peut-être moins riche que celle qu'ils avaient autrefois, mais idéalement grande pour les recevoir. Idem pour les Indonésiens et autres insulaires du Sud-Est Asiatique.

Mais comme nous avons été assez raisonnables pour éviter la conflagration de la Guerre Froide, il est à souhaiter que la conflagration islamo-islamique n'ait pas lieu, que le conflit Nord-Sud se réglera par un plus juste partage des ressources et par une limitation des naissances enfin appliquée à tous justement pour permettre une meilleure répartition de ces ressources. C'est un vœu pieux, mais je pense que l'espèce humaine est globalement assez sage pour peser le pour et le contre, et éviter le pire. Enfin, je le souhaite de tout mon coeur.

En attendant, rien ne sert de s'alarmer, et mieux vaut respecter certains gestes écologiques et citoyens, que d'aller croire tous ces prêcheurs de pacotille qui ont de plus en plus tendance à polluer les médias. Malgré crise et problèmes écologiques, nous sommes toujours là, alors... Si on faisait la fête ?

2 commentaires:

Mimi a dit…

Et peut-on savoir d'où te viens ce curieux et soudain optimisme ? Qu'advient-il de "Vivement que ça pète !" et de "Je suis venue au monde pour en voir la fin.", tes deux phrases fétiches d'il y a quelques années ? Que se passe-t-il, au juste ?

Tinky a dit…

Peut-être justement parce que j'ai enfin réalisé bien des choses lors de ce passage terrible de nos écritures mentionné dans le post suivant, et que j'ai enfin réalisé que la violence, la haine et les confits étaient vains et inutiles, en effet.
Et peut-être aussi que la maturité aide à prendre conscience de tout ceci. Je ne m'en plaindrai pas ! On vit quand même mieux sans trop de haine et sans colère !
Ce n'eet pas facile, et j'étais prête à pardonner à cet idiot de harceleur contre lequel j'ai dû porter plainte s'il avait manifesté un tant soit peu de volonté, pour le laisser enfin finir sa vie paisiblement eu égard sa maladie, mais comme il n'a pas voulu comprendre, eh bien, la procédure continue, à mon grand regret, même si j'ai tenté de désamorcer le conflit dans la mesure de mes faibles moyens.
Je crois finalement que rien ne sert de haïr, il faut savoir aimer à point, et ce n'est pas évident. Mais quelle tranquillité d'esprit ! C'est toi qui as raison, Mimi, de détester les conflits, et j'admire ton courage d'être comme ça, même si on peut quand mêem dire certaines vérités quand elles sont bonnes à dire, parce qu'il y a malgré toute la bonne volonté dont on voudrait faire montre, des choses inadmissibles, et ce que j'ai écrit dans ce terrible passage l'est, en effet, inadmissible !
J'en ai honte et je le regrette, mais je ne pouvais m'empêcher de l'écrire.
Que cela ne t'empêche pas de faire de même, il faut se débarrasser du pus en crevant l'abcès pour éviter la septicémie !
Bises,
Tinky :-)