mercredi 22 avril 2009

3 sous-groupes de Néanderthaliens ! (un peu de science sérieuse, pour une fois !!!)

 

Article repris du site Hominidés.com (je n'ai pas d'actions chez eux, mais j'en suis une lectrice assidue, et la diffusion du savoir est une noble tâche qui élève l'être et l'esprit, selon moi...).

  image

Néandertal : 3 sous-groupes identifiés


Une équipe française montre la diversité génétique des néandertaliens.
On a tendance à imaginer l'homme de Néandertal comme une espèce homogène qui se serait développée à travers l'Europe de - 100 000 ans à - 30 000 ans. Les recherches génétiques confirment l'hypothèse qu'il y aurait, en fait, trois sous-groupes différents de Néandertals.
Les études paléoanthropologiques basées sur la morphologie des squelettes avaient déjà montré dans le passé qu'il existait des différences entre les néandertals de l'ouest et ceux de l'est de l'Europe. C'est la première étude sur les variations génétiques de l'espèce Homo neandertalensis. L'étude a été publiée dans la revue on-line de Plos One.
L'étude de l'ADN mt
Une équipe française composée de Virginie Fabre, Silvana Condemi, Anna Degioanni du Laboratoire d'anthropologie de l'Université de Marseille (CNRS) a étudié 15 séquences génétiques à partir des restes de 12 néandertaliens. Ces 12 individus sont les seuls dont l'ADN a suffisamment été bien conservé pour pouvoir être analysé. Les chercheuses rappelent que l'échantillon est donc très faible. Elles ont étudié, par des simulations sur ordinateurs, la variabilité génétique de la structure de l'ADN mt (transmis uniquement par les femmes).
Trois sous-groupes identifiés
Cette nouvelle étude confirme la présence de trois groupes séparés de néandertals et indique la possibilité d'un quatrième groupe en Asie. Selon les auteurs, la taille de la population néandertalienne n'était pas constante au cours des temps. La diversité parmis les néandertaliens est considérée comme étant une conséquence indirecte des conditions climatiques particulières lors de leur extension territoriale, pendant toute la période du pléïstocène moyen.

3 sous-groupes de néandertaliens

Carte représentant la distribution géographique des groupes.
Crédit: Fabre et al. PLoS One; DOI: 10.1371/journal.pone.0005151

Les résultats de l'étude sont cohérents avec les études paléoanthropologiques qui distinguent une variation morphologique des néandertaliens pouvant être expliquée par une migration vers l'est ou par une spéciation par distance.

Les discussions sont lancées...
" Les néandertaliens peuvent être divisés en trois groupe : un premier en Europe de l'ouest, un deuxième dans le sud et un troisième dans l'ouest de l'Asie" déclare Virginie Fabre et ses collègues.
Pour Henry Harpending, anthropologue généticien de Universitée de Utah "Si les résulats ne me semblent pas assez convaincants, ils semblent toutefois plausibles et apparemment dans la suite logique des autres études utilisant des données différentes"
Pour Jean-Luc Voisin (IPH Paris) "...les résultats sont forts intéressants et logiques. En effet, il est difficile d'imaginer une population animale en général, et humaine en particulier, répartie sur une aire aussi importante et être totalement homogène du point de vue génétique. Cette diversité avait déjà été aperçue auparavant par des études plus classiques (comme les auteurs le font remarquer). Cependant, cette étude est basée sur 12 individus différents, donc un faible échantillonage (en plus, la plupart des séquences sont courtes). Elle doit donc être précisée par la suite. Cependant, des études plus poussées (lorsque l'échantillon ADN sera plus important) ne devraient pas bouleverser fondamentalement ces résultats, mais plutôt préciser les limites des différents groupes. Remarquons cependant que les auteurs sont prudents et rappellent régulièrement que leur échantillon est faible."
Sources :
Plos
SiencesDaily
A lire également
Néandertal, une spéciation par distance de Jean-Luc Voisin (IPH) .
En anglais : un article sur le site de John Hawks (Université du Wisconsin, Madison)

Selection Hominides.com

Qu'est-il arrivé à l'ho…

Bruno Maureille (Poche …

EUR 4,37

L'Acheuléen : De l'Ho…

Alain Tuffreau (Broché -…

EUR 5,00

Les hommes de Néan…

Erik Trinkaus, Pat Shipm…

Les Néandertaliens : B…

Bernard Vandermeersch…

EUR 39,90

Première humanité : …

Jean-Ludovic Silicani, P…

EUR 28,50

Les derniers néandert…

Dominique Baffier (Broc…

EUR 328,40

12>

Get WidgetPlus d'infoAmazon.fr

Widgets Amazon.fr

Sur Hominides

- Néandertal complètement à l'est, en Sibérie...

- Une séquence de l'ADN de néandertal vieille de 100 000 ans !

- Homo neandertalensis

- Une étude de l'ADN de Néandertal daté de - 45 000 ans

- Neanderthal une spéciation par distance ?

- Disparition de Néandertal

Neandertal et Sapiens, les différences anatomiques

Sapiens Neandertal - ressemblances et différences

A lire

Les néandertaliens, biologies et cultures
Sous la direction de Bernard Vandermeersch et Bruno Maureille
Cet ouvrage présente les principaux aspects de l’histoire biologique et culturelle des populations néandertaliennes. Complet et passionant...
Une référence !
En savoir plus sur Les neandertaliens, biologie et cultures

Les néandertaliens, biologies et cultures
Achetez Le singe en nous - Frans de Wall

Qu'est-il arrivé à l'homme de
neandertal ?
Bruno Maureille
... les néandertaliens ont disparu il y a près de 30000 ans, avec l'arrivée, peut-être 10000 ans auparavant, sur les territoires qu'ils occupaient depuis des centaines de millénaires, de groupes d'hommes modernes...
Le livre : Qu'est-il arrivé à l'homme de néandertal ?

Qu'est il arrivé à l'homme de Néandertal ? Bruno Maureille

Achetez Le singe en nous - Frans de Wall

Hominides.com 2009

Voilà, j'ai recopié articles et liens intégralement, sachant bien qu'ils vous conduiront à découvrir des merveilles et des êtres étonnants. J'espère que les webmasters d'Hominidés.com ne m'en tiendront pas rigueur, j'ai pour eux le plus grand respect et la plus grande admiration.

6 commentaires:

OMO-ERECTUS a dit…

Mais vous avez une de ces passion pour le néanderthal! Faudrait nous expliquer ca un de ces quatre!

Mimi a dit…

Dommage qu'on n'en sache pas plus sur ce qui diversifie véritablement ces trois groupes. Mais effectivement, douze spécimen, c'est peu pour établir une théorie.

Zed Blog a dit…

Ma belle Tinky (BELLE), je manque de temps, épouvantablement et je vais revenir sur deux billets précédents dès que je vais pouvoir et sur celui-ci, tu t'en doutes bien. Mais j'ai pensé à toi cette semaine quand on a annoncé que l'analyse de la chaine de l'ADN de la vache était complétée. 80 % comme l'humain, ce qui est davantage que les rats sur lesquels on expérimente en labo pour des fins de recherche servant ... aux humains.

T'as vu, il y a des compatriotes à toi qui s'ajoutent chaque semaine chez moi, ces derniers temps. Cool, hein?!

Bises, Zed ¦)

Zed Blog a dit…

C'est ce qu'explique Voisin, finalement, dans ta vidéo géniale.

Que tout ceci est fascinant. Troublante, la petite animation où on reconnait le type caucasien et le type africain (c'est bien ça?).

Enfin, j'ai eu le temps de lire ce billet. Je blogue si peu...c'est peut-être idiot, mais je me sens toute penaude quand je n'arrive pas à être à jour.

Bises, chère Tinky! Zed ¦)

Tinky a dit…

Chère Zed,

Il n'y avait ps chez Néanderthal les mêmes types que chez nous. seulement des traits plus ou moins accentués selon qu'on se rapproche ou non de l'Europe. De là à dire qu'il y en avait des noirs, des blancs et des jaunes... Par contre on.est sûr qu'ils devaient être clairs de teint, et que certains d'entre eux étaient blonds voire mêem roux... Le reste, on n'en sait pour ainsi dire rien... Visiblement, type néanderthalien accentué ou non, les Européens leur doivent peut-être leur claire carnation, partant les Nordiques et les Celtes... De toute façon ils n'avaient pas trop de soleil sous les latitudes où ils vivaient et donc ils se sont adaptés pour avoir la dose de vitamine D nécessaire à leur survie... Leur teint s'est éclairci et voilà la clé du mystère. Mis un type caucasien ou africain, comme tu y vas !!! Les individus analysés montraient visiblement tous qu'ils avaient le teint clair, et des colorations pas trop foincées. Eussent-ils eu le type sombre des Africains, cela aurait fait comme pour le reste, un tabac médiatique ! Au fait, ceux que ça intéressent seront ravis de savoir que Néanderthal était aussi du groupe sanguin O ! Ce que les analyses génétiques ont prouvé. Et ce groupe sanguin là, est très fréquent dans le Sud-Ouest de la France et l'Espagne, les endroits où ils ont survécu le plus tard... Ca se conforme, j'ai des gènes rigolos, moi, je suis O+ !!! et Mimi, encore plus archaïque que moi, O- !!!
Tinky, amusée. Groses bises, Zed !

Zed Blog a dit…

Ah! Merci pour tes précisions. J'ai vu en suivant ton lien que la petite animation illustrait plutôt les différences entre le néanderthaliemn et l'hominidé « moderne ».

Mon groupe sanguin? Z ±. C'est qui me sancêtres? :DDDDD

C'est une histoire de soupe aux mini dés, tout ce hasard.......

Zed ¦)