dimanche 12 avril 2009

Ils sont fous, dans le Monde 2 !!!

Dans le Monde 2 du 4 avril, on parle du clonage du mammouth... Mais aussi de celui de Néanderthal ! Les sources des journalistes du Monde sont, pour certaines, assez contestables et contestées, notamment M. Buigues qui, aux yeux des scientifiques bien établis n'est qu'un aventurier, tandis que Mme Patou-Mathis s'oppose fermement au clonage de Néanderthal en ces termes choisis et fort peu scientifiques, a priori, mais néanmoins touchants et drôles :

"- Faire revivre le mammouth, dit-elle, quelle absurdité ! Il y perdrait tout son mystère... S'il faut cloner, rêvons jusqu'au bout, clonons plutôt des anlmaux dont on ne connaît même pas l'apparence. Comme la hyène des cavernes, aux mâchoires tellement puissantes, qu'elle pouvait casser le tibia d'un gros ours ou d'un bœuf musqué ! Ou le lion des cavernes dont on a tant discuté pour savoir s'il s'agissait d'un tigre ou d'un lion : sur toutes les représentations rupestres, il ne porte en effet pas de crinière et il est peu probable que les sapiens n'aient dessiné que des lionnes...".

Je précise de mon côté, pour l'information de tous ici, que j'avais vu sur Planète il y a quelques mois, un reportage étonnant sur une réserve naturelle en Inde où on trouvait des lions sans crinières qui ressemblaient étrangement à ces félins dessinés dans nos grottes. Leurs lointains descendants ? Car oui, en Asie aussi, il y a des lions. Il y en avait, autrefois, et aujourd'hui, il n'en subsiste que très peu... Dont ces fameux félins sans crinières.

Un peu plus loin, dans l'article, on précise que les Français sont quand même opposés au clonage du mammouth mais que malgré tout, la curiosité pourrait être la plus forte...

Nioukrina

Un pitchoun de Néanderthal très mignon, sorti du livret de la suite du jeu de rôles Würm d'Emmanuel Roudier et Yodram, "Les Héritiers de Ragmar". © Emmanuel Roudier. J'ai imaginé que mon petit personnage de Wang-Ka avait eu une gamine avec ce petit museau-là, ou peu s'en faut...

Plus bas, Madame Patou-Mathis s'insurge :

"- Tant qu'il s'agit du clonage d'animaux, cela ne me pose pas tellement de problèmes, explique-t-elle. Ma limite personnelle, c'est Néanderthal."

Voir les précédents articles publiés ici sur le décryptage du génome néanderthalien et les projets dingues de certains grands malades !!! La scientifique reprend :

"- Là, je serais une farouche adversaire ! J'adore Néanderthal, c'est gentil, (sic !) Néanderthal. Vouloir le faire revivre serait ouvrir la boîte de Pandore ! Le hiatus avec de nombreux chercheurs anglo-saxons, c'est qu'ils considèrent qu'avant sapiens, il ne s'agit pas d'êtres humains. Moi, je pense que Néanderthal est de nos parents. Décrypter son ADN permettra sans doute que nous avons des gènes communs. Pas de le cloner.".

Le Ciel et la raison vous entendent, Madame Patou-Mathis, mais je crains le pire, la connerie humaine n'ayant pas de limites, l'imprévoyance non plus !

Plus loin, on mentionne des gens qui ont décidé de faire un Pléistocène Park, si, si, exactement comme le Jurassic Park du livre de Michael Crichton et le film de Spielberg !

Ils veulent faire ça en Russie, et cloner les animaux aux États-Unis... Un Russe fracassé, du nom de Sergueï Afanassiévitch Zimov et toute une équipe d'allumés se gèlent les fesses en Sibérie pour mettre le projet en place ! Reconstituer le milieu du Pléistocène sur un vaste espace pour donner aux animaux de l'époque, ressuscités par génie génétique, un territoire où ils pourront vivre et s'épanouir ! Et le projet semble passionner un naturaliste français du nom de Gilbert Cochet qui en rajoute une couche :

"-On arrive à une époque où l'homme se regarde dans un miroir et se dit :" C'est moi qui ai fait le vide...". Qu'il cherche à se rattraper est louable à 100% !".

Bon sang, on n'est pas rendus !!! Et j'ai une sainte trouille, là !

Ce que nous écrivons depuis plus de vingt ans, avec Mimi, arrive, est en train d'arriver sous nos yeux, va se produire, s'est peut-être déjà produit au fond de quelque sordide labo secret d'un pays sans scrupule... Bon sang, je savais que j'étais là pour voir des trucs bizarres dans ma vie, mais là, franchement, ça dépasse les bornes !!! Au secours ! Sortez-nous de cette planète de grands malades !!!

12 commentaires:

eric le brun a dit…

Salut Tinky !

Au cas ou tu ne connaitrais pas, un lien vers un forum Préhistoire sympa, où tu retrouveras d'ailleurs quelques noms connus : Flo, Ticayou, et parfois Manu ...

http://paleobox.forumactif.com/

Tinky a dit…

Merci, Éric !
J'y jette parfois un oeil, mais je n'ai pas osé m'y inscrire, n'étant qu'une simple passionnée par le sujet, et pas une scientifique... En tout cas, c'est vrai qu'il est passionnant, ce forum ! Merci pour le lien, que Manu avait déjà cité chez lui, je vais le coller dans mes sites sur le côté, là... Et me le mettre au chaud dans les liens de mon navigateur !
A bientôt !
Tinky :-)

Zed Blog a dit…

La trouille, tu dis?

Je pense comme toi. On voudrait que cela soit de la sience fiction car n'importe quel clonage pour moi, n'est pas éthique et la boite de Pandore ne se limite certainement pas au clonage de Néanderthal.

On voudrait, mais la bêtise humaine, la cupidité humaine, la soif du profit humaine aura-t-elle une fin... On peut, hélas, en douter.


Hors propos, totalement : faut que je te dise quelque chose d'amusant,Tinky. Tu ne réalises certainement pas que lorsque je lis ce que tu écris, j'entends ta voix réelle, avec toutes ses inflexions, à cause de cette petite vidéo que tu avais faite. L'échantillonage mental permet ce genre de résultat farfelu. J'aime bien t'entendre, toute la sensibilité et le sens de la justice dans la voix.

Zed

Mimi a dit…

Et n'oublie pas que dès nos premiers écrits, nous avons mentionné l'existence d'une seconde base inter-temporelle placée EN RUSSIE ! Une base aux objectifs plus pacifiques que la française puisqu'elle ne se mêlait pas de l'existence des humains du passé, seulement de la faune, de la flore et de la science ! On y arrive ! On y arrive en courant !

eric le brun a dit…

Juste pour rassurer un peu sur le clonage (je reprend un peu les propos que j'ai mis sur le blog d'Emmanuel Roudier):
Qu'on séquence l'ADN de mammouth, c'est une chose. Pour le cloner, il faut encore :
- faire porter l'embryon par un éléphant (plusieurs scientifiques sont dubitatifs)
- et s'il nait vivant (toujours pas sûr), pouvoir le nourir (pas sûr non plus pour un bestiau adapté à un environnement glaciaire qui date de 10000 ans !)

Bref, on n'y est pas encore !

Buigues lance surtout régulièrement l'idée pour se faire de la pub et trouver des sponsors !
Bon ... Avec la science, on sait jamais, mais je crois qu'on peut encore dormir tranquilles un moment avant de voir un "Paléo PArk !".

Faut pas se laisser impressionner parce que ça a été publié dans le Monde. Ce ne sont que des journalistes, il n'y a pas de comité de lecture scientifique !!!

Tinky a dit…

Cher Éric,
Pour le mammoutn, soit. Il est vrai qu'il vivait dans une steppe herbacée spécifique avec une association de végétaux introuvable de nos jours, paraît-il, mais quid de Néanderthal ? Celui-là, c'est un humain, et comme tous les humains et primates supérieurs, il mangera de tout... Et c'est là qu'on découvre qu'il a un système immunitaire très différent du nôtre et que pour lui, notre air, notre eau et notre nourriture sont des poisons violents, avec toutes ces pollutions, ou alors, encore pire, qu'il a en lui des bactéries spécifiques qui pourraient tous nous exterminer, car notre système immunitaire n'y est plus adapté... Ou les deux trucs en même temps !!! La meilleure des choses qu'on puisse espérer, c'est que s'ils arrivent à le cloner et à trouver une mère porteuse, le pauvre n'y survive pas, parce que s'il survit, ben, il n'a pas fini d'en baver !
Quant au comité scientifique du Monde, ma foi, j'aurais pensé qu'un journal aux articles de fond généralement sérieux aurait pu en avoir un ! Ce n'est pas bien, de vivre sur une réputation d'honorabilité et raconter des trucs qui font peur !
Et puis, qu'est-ce que tu as contre Marylène Patou-Mathis ? Tu penses que les preuves qu'elle propose du caractère paisible de Néanderthal, défendues dans son ouvrage "Néanderthal, une autre humanité", ne sont pas suffisamment étayées ? Probablement. Mais il est vrai aussi qu'à partir des minces restes que ces gens nous ont laissés, on a pensé et dit tout et son contraire... Alors pourquoi pas imaginer un colosse gentil et paisible, après tout ? Que sapiens, par son caractère agressif aurait fini par repousser dans ses derniers retranchements ? De toute façon, comme les machines à explorer le temps n'existent pas encore, nous ne risquons pas de savoir ce qui est arrivé de sitôt et toutes les hypothèses ont encore de beaux jours devant elles...
Amicalement,
Tinky :-)

Mimi a dit…

Hihi, Tinky ! Nous n'avions pas pensé à parler des bactéries dans notre saga.
Pour le mammouth, Eric, je te rejoins ! Pas sûr du tout qu'il puisse être porté et qu'il soit viable. Et puis d'ailleurs comment le nourrir ? Et qu'en faire ? Pourquoi ? Tout juste si nous arrivons à nourrir décemment nos propres bestioles domestiques ! La preuve : on en était même arrivé à donner des farines animales à de paisibles herbivores ! Notre folie n'a vraiment pas de limites si ce ne sont les limites posées par la science, en effet !
PS : moi, j'avais été très intéressée par le bouquin de Mme Patou-Mathis !

Tinky a dit…

@ Mimi,
Nous avons imaginé que quand les hommes qui exploraient le temps capturaient les Néanderthaliens, causant par-là même leur disparition, outre les conditionner d'une manière pire que dans Orange Mécanique, on les bardait de vaccins de toutes sortes et on leur faisait souvent porter des filtres pour respirer l'air pollué du trentième siècle où ils atterrissaient, les pauvres ! Y'a que le coup des bactéries funs qu'on n'a pas imaginé, en effet... Mais qui pourrait réellement arriver !!!
@ Éric, je crois qu'il en était de Néanderthal comme des chiens chez nous, ce qu'a dû penser Madame Patou-Mathis aussi, dont j'ai adoré le livre : les chiens graciles ou petits sont des teignes, alors que les clebs costauds sont rarement méchants et féroces !!! Pareil pour les bonshommes, d'ailleurs, les grands costauds ou les costauds sont souvent de braves types alors que les maigrichons et les petits seront souvent très agressifs... Partant de ce constat, elle a pu étayer son hypothèse qui semble plutôt vraisemblable, malgré tout ! Car il était costaud, Néanderthal, et s'il avait été teigneux, Cro-Magnon n'aurait sûrement pas connu le destin qui a été le sien, et l'humanité européenne actuelle tout comme l'américaine, d'ailleurs, se paieraient de drôles de têtes !!! L'autre a eu Néanderthal par la ruse et les armes de jet, mais au corps à corps, il aurait fini déguisé en steak tartare !!!
Amicalement, Tinky :-)

eric a dit…

Marylène Pathou-Mathis, je suis dubitatif sur ses écrits depuis l'article "L'exploitation du mammouth" - Dossier pour la science - La vie au temps des mammouths -Avril/Juin 2004.
Deux exemples d'énormités de cet article :
- P 78 : elle présente la superposition tectiforme/mammouth comme la représentation de "pièges à poids ... selon les hypothèses modernes"
> cette hypothèse de représentations de pièges a un siècle (!), et est totalement abandonnée par les préhistoriens depuis belle lurette ! Déjà, les animaux figurés dans l'art pariétal ne sont pas ceux chassés (pour preuve, le renne, l'animal sans doute le + chassé est rarement figuré)...
> Les relevés de Breuil datent aussi et ne sont pas irréprochables. Pour avoir vu maintes fois ces gravures, le dessin donné n'est pas vraiment exact.
> ces tectiformes sont des signes, et comme souvent, ils peuvent être plus ou moins superposés à des animaux. C'est tout !

- P 78, elle utilise la chasse à l'éléphant chez les Hottentots à l'aide de fosses comme preuve que les paléos ont fait pareil avec les mammouths : Les Hottentost " ... creusent des trois de 3 à 7 m de long sur 2 m de large, dans le sol jusqu'à 4 m de profondeur "
> Parfait ! Transposons la scène, 10000 ans plus tôt : climat glaciaire et pergélisol : creuser une fosse dans un sol dur comme de la glace ? Sur 4 mètres de profondeur ?!?
Bon courage ! Perso, je prend ma sagaie pour plutôt me faire un renne !!!

Bref, sacrés approximations pour une "scientifique". Depuis, je fais l'impasse sur ses écrits.

Point positif pour elle (quand même): l'expo "au temps des mammouths" qu'elle a monté à Paris en 2004-2005 était mortelle quand à la qualité des pièces exposées !

Tinky a dit…

Cher Éric,

A mon grand regret, je n'ai pas eu l'heur de lire ce monument de bravoure - je crois qu'aucun savant n'est à l'abri d'une erreur, voir ce que M. Boulle avait fait de Néanderthal, et tous les autres l'ont suivi gaiement pendant un demi-siècle ! D'autres le suivent encore !- Quant à l'exposition, mes horaires ne m'ont pas permis d'aller la voir, hélas, trois fois hélas ! Mais il est vrai que creuser dans le permafrost, ben, oui, il faut se lever de bonne heure ! Il valait mieux repérer une bonne vieille tourbière ou un défilé étroit, une dôline sympa, pour pouvoir piéger nos chers proboscidiens pelus !!! Et il ne fallait pas avoir froid aux yeux non plus ! Il fallait surtout de bonnes armes, une grande habileté, et un courage admirable !!!
Mais c'est vrai que l'on dit toujours qu'il ne faut pas tomber dans l'erreur de penser que les peuples traditionnels encore existants vivent comme vivaient les préhistoriques, et que faire des parallèles avec eux est hasardeux ! Tout au plus peut-on leur emprunter quelques tactiques de chasse pour imaginer que nos ancêtres faisaient pareil, mais mieux vaut avoir eu des chasseurs dans la famille et des gens connaissant la nature pour étayer les hypothèses de manière vraisemblable ! Par exemple, Mimi et moi avons toujours pensé que les Néanderthaliens devaient être des pisteurs terribles, et l'autre jour, je me suis régalée à voir un reportage, toujours sur Planète, à propos des derniers traqueurs d'Australie ! C'était incroyable ce que les Aborigènes réussissaient à découvrir à partir d'indices à nos sens émoussés d'hommes urbains, invisibles ! C'était un vrai plaisir de les voir faire ! On peut supposer, évidemment, eu égard tout ce que ces gens ont pu chasser avec des moyens a priori rudimentaires, que nos ancêtres devaient présenter la même acuité sensorielle, le même sens aigu de l'observation, une perception remarquable du monde environnant et des moyens d'en tirer le meilleur... Capacités que nous avons bien perdues, nous autres !
Même s'ils vivaient une vie rude, je les envie, moi, avec mes yeux minables !
Par contre, niveau odorat...
Allez, à + ! Laisse-lui une seconde chance, à cette pauvr'e Marylène qui est quand même bien sympa malgré tout !!!
Tinky ;-)

Bab a dit…

Je vois que Mme Patou-Mathis ne fait pas l'unanimité. Chez moi non plus d'ailleurs.
Il y a des archéo qui savent se vendre. La célébrité n'est pas un gage de sérieux scientifique.

Quant au clonage du mamouth comme de Néanderthal, cela reste, à mon avis et fort heureusement, du domaine du fantasme. Un fantasme intéressant quoi qu'il en soit, qui peut donner naissance à quelques intéressantes fictions. Je compte sur toi Tinky, vite une belle nouvelle (pré)histoire dans les vastes plaines non polluées.

Tinky a dit…

chère Bab, la nouvelle existe, elle s'intitule Vince Mac Villard et elle est dans les archives du mois de mars...
Bonne lecture !
Tinky :-)