dimanche 26 avril 2009

Humains, critique pas objective du tout mais positive.

Ce n'est qu'un combat, continuez le début, les gars !!!

1233600003_humains_jpeg

© Humains  & La Fabrique de Films.

La critique vous a éreintés ? Laissez-les dire, la critique est facile, l'art est difficile ! Je suis mordue de préhistoire et notamment passionnée par les Néanderthaliens, ainsi que les mythes à propos d'hommes sauvages qui existent dans TOUTES les montagnes du monde et font courir les amateurs de mystères et les cryptozoologues, et sachez que votre film est quelque part la concrétisation de la légende des darucs, hommes sauvages velus et simiesques qui hanteraient, selon la légende, les Alpes... La réalité dépasserait-elle la fiction ? Déjà, ça, c'était pas mal !
Passons au film en lui-même. Les personnages modernes et actuels étaient un peu outrés, assez caricaturaux, certes, mais on peut voir le film comme une bd d'aventures, ce que j'ai ressenti à son visionnage. Il fait un peu peur, certes, il est amusant aussi, j'adore le savant déjanté qui ne vit que pour sa passion et les gens du pays complètement barrés, même si vous n'avez pas intérêt à vous repointer dans le coin, eu égard la réputation que vous leur avez donnée, du coup, quant aux Néanderthaliens, ma foi, pourquoi n'avoir pas imaginé qu'ils pouvaient parler, puisqu'on en a la preuve physique, génétique et même archéologique, les Néanderthaliens étaient des gens intelligents, organisés, et humains, mais oui, ils respectaient leurs morts, avaient des conceptions esthétiques et soignaient leurs blessés ou leurs handicapés. C'aurait été amusant et autrement intelligent d'imaginer les Néanderthaliens un peu plus diplomates, par exemple, en donnant quelques chose en échange de la main de l'une des filles, ou en discutant le bout de gras avec les paysans du cru...

19082476

© Humains  & La Fabrique de Films.

Et pourquoi, de toute façon, avoir pensé que si les descendants de Cro-Magnon, nous, avaient pu évoluer, les descendants de Néanderthal étaient toujours restés au Paléolithique, prenant quelques initiatives plus modernes malgré tout, par l'usage d'arc et de flèches, en dessinant dans les grottes ou en adorant des Vénus, mais toujours restés au Paléolithique ? Il aurait été plus marrant et dérangeant aussi, d'imaginer qu'ils avaient évolué de leur côté, aussi, plus que ça, et que sous terre, ils avaient développé une technologie aussi avancée que la nôtre, par exemple, en vivant à côté de nous, mais en parallèle aussi... Mais bon, malgré tout, il reste un film d'aventures sympa que j'ai bien aimé, malgré ses défauts ! Ce n'est qu'un combat, continuez le début, comme dirait l'autre ! Je suis sûre que vous nous ferez des œuvres très chouettes, ne désespérez pas ! Déjà, Humains est un bon début, suscite le débat, et quelle meilleure pub que le buzz qu'il suscite ? Moi, j'ai toujours été du genre à aller voir les choses dont on parlait, en bien ou en mal, pour me faire une opinion, et l'opinion que j'ai de votre film, malgré ses défauts, est positive, et je l'ai tellement aimé que je vais aller le revoir un de ces quatre et même m'acheter le DVD quand il sortira ! Le face-à-face avec les hommes reliques était malgré tout intéressant, et on voit en fin du compte que les vrais sauvages ne sont pas forcément ceux qu'on pense !
Amicalement, et à bientôt !
Tinky
PS J'espère qu'il sortira en province, malgré tout, et que les gens de province, qui ne sont pas ceux de Paris, seront plus cool quant à l'accueil réservé à ce film... Plus Humains, peut-être ?

Ceci est le copié-collé du message que j'ai laissé sur le blog officiel du film Humains, que j'ai vraiment bien aimé, malgré quelques petits défauts. L'intrigue intéresssante, les paysages sublimes des montagnes, font oublier les défauts en question, et il reste, au final, un film d'aventures, une BD de suspense un peu fantastique pas mal du tout, et même très sympa. Bien plus chouette que 10 000 d'Emmerich, et bien plus drôle, finalement, même si le final est assez violent, il faut dire... Oui, j'ai aimé ce film, et zut à ceux qui ne connaissent rien à la préhistoire et ont pensé que les pauvres hommes reliques étaient mal maquillés, ou grotesques. Les plus grotesques sont ceux qui n'ont rien compris à l'histoire, à ce face-à-face ultime, et au baroud d'honneur d'une très vieille race qui aurait perduré jusqu'à nous...

Il y a quand même là-dedans une idée géniale, à savoir que les gens du cru protègent et aident parfois leurs Hommes Reliques comme un témoignage précieux... Leur attitude d'ailleurs est ambiguë avec eux, d'un côté ils les craignent tout en les aidant de l'autre, en leur fournissant, par exemple, des femmes pour continuer à perdurer... Là, quand même, on aurait pu imaginer quelque chose d'un peu plus élégant comme solution, mais bon, l'intrigue de l'histoire aurait un peu perdu de son piqant, aussi... Et si ça avait été un clan de Néanderthaliennes à la recherche de bonshommes, tiens ? Ca aussi, ça aurait pu être drôle !!!

C'est là le noeud de l'intrigue et il est vrai qu'on aurait pu le mieux développer que ça. Mais il paraît que le film a été massacré au montage, comme souvent, donc, vivement la sortie DVD et le Director's cut !

En attendant, si vous aimez Indiana Jones, Tintin, le Monde Perdu, la Guerre du Feu, Predator, allez voir ce film, il est dans leur lignée ! Mais oui !

 

3 commentaires:

Panzer Marechal De Internaaze a dit…

L'histoire c'est quoi en fait, j'en ressors un prétexte de préhistoire pour un film de série b, pourrais tu raconter un peu si il y a vraiment de belles choses à en tirer?

Tinky a dit…

Aaaah, mais où serait le plaisir de la découverte, hein ?
Bon. Un savant excentrique, paléoanthropologue de son état, est de plus en plus persuadé que Néanderthal n'est pas mort et mène des recherches fort peu conventionnelles là-dessus, ce qui fait que ses collègues le prennent pour un cinglé.
Làs, le vieux savant, qui veut prouver que ses théories sont fondées, embarque son fils et sa meilleure étudiante dans une expédition financée par ses propres deniers, en Suisse, où on parle d'hommes reliques à travers les légendes des Darucs et Tchagattas.
Ils partent donc, à la recherche de ces êtres mythiques, et en chemin, récupèrent des touristes qui sont tombés en panne.
Ils les emmènent avec eux, mais, ces petits chemins de montagne sont traîtres, et ils s'égarent, finissent par avoir un accident, et là, tout bascule...Et pas qu'au sens premier du terme !
Les survivants de l'accident se sentent petit à petit observés, traqués, et ils disparaissent, l'un après l'autre, dans des circonstances diverses...
Ca pourrait s'arrêter là, mais il s'avère que les gens du coin protègent des êtres qui devraient être morts depuis des milliers d'années, commercent plus ou moins avec eux, et surtout, leur fournissent, de temps en temps, des femmes... Piéger les touristes pour approvisionner les êtres de la montagne en femmes est devenu le moyen pour les villageois d'assurer leur permanence, mais, évidemment, ça ne se passe pas tout seul, et quand nos savants et touristes arrivent, tout ce beau système est vraiment mis à mal....
Là, j'en ai vraiment trop dit, va le voir, en matinée, c'est moins cher, là !!! N'empêche, c'est un bon petit film d'aventures sympa, et il nous offre une drôle d'image de l'humanité...
Tinky, pour tout ce qui est contre et contre tout ce qui est pour, pour changer...

Bonhomme a dit…

Ça semble bien

Moi je n'ai d'emblée rien contre la trame narratrice à la Edgar Burrough ou Bob Morane, je vais surveiller ça pour la sortie au Québec!