lundi 1 décembre 2008

Tim Lambert (Neandertal Code), fan d'Emmanuel Roudier ?

Pourquoi est-ce que je pose la question ? Tout simplement parce que dans le documentaire "Neandertal Code" se trouve une scène de rencontre entre Cro-Magnon et Néanderthal, illustrée par le face-à-face entre une accorte Néanderthalienne rousse et un jeune Cro-Magnon aux longs cheveux noirs. Comme si les personnages d'Emmanuel Roudier, Vo'Hounâ et Cheval-Cabré avaient soudain pris vie et consistance... Et d'ailleurs, l'actrice transformée en Néanderthalienne ressemble d'une manière étonnante à ce joli personnage de Vo'Hounâ... en voici la preuve, ci-dessous :

Faudraug, Gohoum et Vo'hounâ Vo'Hounâ © Emmanuel Roudier

G907082 Et la demoiselle néanderthalienne du docu-fiction de Tim Lambert, réalisé pour le National Geographic, récemment diffusé sur France 5 et visible aussi sur ce blog... © Tim Lambert, © National Geographic Society, © France 5.

Je veux pas dire, mais y'a comme un air, non ? Sauf que la Néanderthalienne du National Geographic est coiffée comme un dessous-de-bras, mais à part ça...

Amusant, en tout cas, de voir comment prolifèrent les Néanderthaliens roux, depuis quelques temps... Le maquilleur de l'équipe du National Geographic connaît peut-être les BD d'Emmanuel Roudier et elles l'auront brillamment inspiré ! Le résultat est étonnant, en tout cas ! 

8 commentaires:

Zed Blog a dit…

Tinky,

J'aime beaucoup la coiffure dans le film et je la trouve plus crédible. J'aime ces cheveux tribaux qui ornent les têtes encore de nos jours. Le problème pour celles et ceux qui portent ces têtes pour moi si esthétiques et pleines de sensibilité est que quand ils en ont marre, bien c'est la coupe radicale, hein... Pas moyen de faire autrement...

Mes cheveux, j'essaie bien de les embroussailler, mais ça ne marche pas vraiment. Dommage.

Zed ¦)

Tinky a dit…

hi, hi, Zed, tu me fais bien marrer !

Les "têtes tribales", comme tu dis étaient généralement infestées de bestioles affectueuses nommées poux...
De plus, je n'aimerais vraiment pas me balader avec de tels commensaux sur moi, et encore moins avec les cheveux emmêlés... Ça fait trop mal de les démêler ensuite !
J'ai le souvenir de scènes de coiffure qui éraient de vraies tortures quand j'étais gamine, résultat, pour pouvoir faire quelque chose de mes cheveux étiques et raides, il a fallu en venir à des mesures drastiques, du genre coupe de parachutiste lors de son incorporation dans l'armée ! Donc, depuis, je compatis quand je vois des petites filles aux longs cheveux, me disant bien qu'elles endurent le martyre tous les matins, et je souffre rien que de les voir à imaginer le cirque que ça doit être pour leur donner figure humaine tous les matins !!! J'ai béni la période punk parce qu'avec mes cheveux incoiffables plein d'épis j'étais dans le ton, et là, j'arrive enfin à les avoir à peu près jolis et à les faire pousser un peu...
Et là, comme c'est moi qui les coiffe, je ,n'ai pas mal, mais il n'a pas été question de longues nattes ou de queue de cheval pour moi pendant des années !
De plus, les Papous du peuple des Ani, eux, cultivent leurs cheveux avant de les raser complètement pour en faire des perruques sophistiquées et superbes. Mais elles sont amovibles. Pas fous, les Ani !!!
Les Égyptiens anciens faisaient de même.
De plus, qui nous dit que nos ancêtres n'avaient pas inventé les peignes en bois ? Et si, d'un coup de silex expert, ils ne mataient pas quelque mêche rebelle et trop emmêlée ?
Même avec ses simples mains avec les doigts en fourche, on peut arriver à se coiffer. Et ça m'étonnerait que ça n'ait pas été une sorte d'instinct, au départ, de se lisser le poil et de l'ordonner un peu. Les bêtes le font, pourquoi les gens ne l'auraient-ils pas fait ?
Qu'ensuite on ait voulu se faire des locks pour faire montre d'originalité, ma foi... Et d'ailleurs, ces dernières sont souvent le fruit d'un entretien compliqué, bien plus compliqué que mes cheveux raides et démêlés ! Je le sais, j'avais questionné un copain de travail rasta là-dessus, fascinée par cette invraisemblable forêt qu'il avait sur le scalp !
Donc, y'a pas de raison que les ancêtres n'aient pas eu plusieurs styles de coiffure, plus ou moins emmêlés ou plus ou moins ordonnées
De plus, les coiffures tressées des Africains sont très anciennes aussi, et ils y vont du peigne en bois depuis des lustres, eux aussi !
Et que dire des superbes chignons des Japonaises et Chinoises de jadis ? As-tu jamais vu comment on coiffait les geishas ? Là aussi, on requiert toutes sortes d'instruments stupéfiants pour élaborer ces belles coiffures.
Le cheveu simplement emmêlé, hormis les locks rastas, il n'y en a pour ainsi dire jamais dans aucune culture ! Les Amérindiens et les Inuits se coiffaient de manière souvent très sophistiquée eux aussi... D'ailleurs, les Punks ont repris les coiffures des Hurons et des Iroquois... Et j'ai eu ce type de truc sur la tête durant quelques temps, moi !!! Dommage que j'ai passé l'âge, c'était rigolo. Évidemment, cela tenait à l'aide de gel extra-fixant !!!
Amicalement, Tinky, qui a décidé de ne plus se faire de cheveux !!!

Mimi a dit…

C'est ma foi vrai, cette histoire de ressemblance ! Et honnêtement, pour ce qui est du brushing Vo'Houna peut aussi revoir sa copie ! :o)
N'empêche, je pose la question : à quand les récits d'Emmanuel Roudier (et les nôtres ! et les nôtres !) filmées par le sieur Lambert ?
On peut rêver !

Zed Blog a dit…

« Même avec ses simples mains avec les doigts en fourche, on peut arriver à se coiffer. Et ça m'étonnerait que ça n'ait pas été une sorte d'instinct, au départ, de se lisser le poil et de l'ordonner un peu. »

Voilà un argument de pois euh... de poiDs.

Vraiment.

« ¤ Chez les papous y'a des papous papa et des papous pas papa. Mais chez les papous il y a aussi des poux, donc chez les papous y'a des papous papa à poux, des papous papa pas à poux, des papous pas papa à poux et des papous pas papa pas à poux. Chez les poux il y a des poux papa et des poux pas papa. Alors chez les papous, y'a-til des papous papa à poux papa, des papous papa à poux pas papa, des papous papa pas à poux papa, des papous papa pas à poux pas papa, des papous pas papa à poux papa, des papous pas papa à poux pas papa, des papous pas papa pas à poux papa et des papous pas papa pas à poux pas papa ?

¤ En Papouasie, il y a des "papous" et des "pas-Papous". Parmi les "papous" il y a des "papas papous" et des "papous pas papa". Mais il y a aussi des "papas pas papous" et des "pas papous pas papas" De plus, il y a des "papous pas papas à poux" et des "papas pas papous à poux" Mais il n'y a pas de "papas papous à poux" ni de "pas papous pas papas à poux" Sachant qu'il y a 240 000 poux (en moyenne 10 par tête)…et qu'il y a 2 fois plus de "pas papous à poux" que de "papous à poux", déterminer le nombre de "papous pas papas à poux" et en déduire le nombre de "papas pas papous à poux" ! »

Tiré du bloque : http://fr.netlog.com/clan/de_vous_a_moi/blog/blogID=401866

Hélas, pas besoin de cheveux rasta pour avoir des poux. C'est l'épidémie chaque année,plusieurs fois, dans les écoles!!!

L'épouillage était aussi un rituel... non? Le caviar de l'époque, sang doute...

Zed ¦D

(Salut, Mimi! Comment va Pilou?)

Tinky a dit…

Chère Zed,
Oui, certes... Mais les cheveux emmêlés même propres doivent bien davantage leur plaire... quant à être le caviar de l'époque, quelle horreur ! Ce n''est pas parce que les singes bouffent leurs poux, que les hommes l'ont fait... Même si certains bouffent des insectes et des larves ! Par contre, ce qu'on sait, c'est qu'encore de nos jours, certains peuples vouent un certain respect voire un culte à ces parasites, dont les Papous, justement, ce qui répond à ton histoire : il y a donc bien des papas Papous à poux, et des Papous pas papas à poux, et des papas pas Papous à poux ou des pas papas pas Papous à poux quand même !!! Et les poux sont papas de familles nombreuses, Papous ou pas...
L'histoire que tu cites provient d'une BD de Gotlieb parue dans Pilote des années soixantes et regroupée avec deautres délires un peu plus tard dans des volumes intitulés "Dingodossiers" et "Rubriques à Brac", Marcel Gotlieb, créateur de multiples personnages dans Pif Gadget et Pilote, est aussi le rédacteure en chef de "Fluide Glacial", une revue de bandes dessinées plutôt drôle...
Pour conclure avec les poux, j'ai toujours eu la chance d'y échapper, avec mes cheveux fins et rares et ma santé pourrie. Mimi, par contre, la pauvre, en avait chopé en classe de neige, elle qui a des cheveux magnifiques, somptueux et épais, et une santé de fer...
Il faut donc croire qu'avoir des poux est bon signe, et que seuls les individus au poil de bonne qualité et à la santé rayonnante en sont porteurs ! Donc, ça devait être un facteur décisif autrefois dans le choix d'un partenaire pour avoir de beaux enfants bien robustes... Pouilleux de tous les pays unissez-vous !!!
Quant à imaginer que les gens en s'épouillant mangeaient ces bestioles.... On y était pour le savoir ? Moi j'imagine plutôt des coupes claires au silex, tellement ils devaient en avoir marre de se gratter jusau'au sang, les pauvres gens !!!
En fait, comme actuellement, ça devait dépendre des tribus et des cultures... Moi, j'ai toujours eu dans l'idée que ces bestioles étaient quand même de vraies nuisances, et que les gens devaient quand même faire autant la guerre du feu que celle contre les poux...
Ceux qui les cultivaient avec amour devaient être les exceptions confirmant la règle..
Autre truc sympa à savoir, poux de corps et morpions, se serait séparée du pou de tête il y a 70 000 ans, c'est à dire à l'époque où l'homme a commencé à porter des vêtements efficaces contre le froid... Comment le sait-on ? Eh bien, des savants ont étudié la dérive génétique de ces charmants animaux, et ont découvert qu'ils s'étaient donc subdivisés en différentes espèces, pour le pou humain, à cette époque-là ! Tout à fait adorable, non ?
En plus, ces bêtes, à présent, apprécient le confort et donc, actuellement adorent les cheveux des gens propres et sains... Et surtout les chevelures de rêve comme pour les pubs de Head and Shoulders !!!
Finalement, j'ai eu du bol, moi !!!
Autre truc... Les vêtements efficaces contre le froid semblent avoir été une invention d'Homo sapiens, plus que de Neandertal; ce qui impliquerait du coup que le petit trapu ait été moins infesté que le grand dadais qui débarquais d'Afrique et d'Asie, et de climats plus cléments... Car en plus, les poux adorent la chaleur... Sauf ceux qui se sont adaptés aux régions polaires, mais l'évolution de ceux-là ne remonte pas à plus de 12 000 ans...
Ergo, Sapiens était plus pouilleux que Néanderthal, de ce fait, et si ça se trouve, c'est cette moindre infestation qui a entraîné la disparition de ce dernier si être pouilleux était signe de bonne santé et de qualités reproductrices recherchées !!!
Sacrée évolution, où vont donc se nicher tes lois ???
J'imagine la thèse à développer en fac... "Le poux, facteur de l'évolution humaine ?".
Bon, ça me fait gratter, tout ça, je vais aller me doucher, et me laver la tête, tiens...
Tinky, entomologiste distinguée... :-)

Bab a dit…

C'est un morceau d'anthologie euh ! d'entomologie cette discussion :-))

En tout cas, la représentation de Néandertal (ou d'Homo Sapien) avec une tignasse emmêlée ne semble reposer sur aucune étude scientifique.

Les silhouettes des décors pariétaux comme les statuettes les plus anciennes ne montrent aucun échevelé. Au contraire, la tête semble soir rasée, soit coiffée de nattes collées au crane.

Il faut aller dire aux scénaristes de la reconstitution pédagogique qu'ils fassent preuve d'un peu plus de sérieux !

Enfin, en attendant, j'ai bien ri avec les papas Papous à pou.

Tinky ta culture est sans borne. Je prétendais connaître les Dingodossiers et je ne me souviens pas de ça.

Mimi a dit…

Ce n'était pas plutôt Gaston Lagaffe qui délirait avec les Papas Papous à poux ou pas ? A moins que Franquin n'ait simplement cité Gotlib dans ses oeuvres !
En tout cas, Tinky, je te remercie INFINIMENT de raconter à la face du monde mes histoires de poux et de classe de neige !
Tu ne perds rien pour attendre ! Et je n'ose pas te traiter de morpionne pour conclure !

Mimi

Tinky a dit…

Mimi, ne te fâche pas !

Ce n'est pas honteux d'avoir des poux, puisque ces bestioles affectionnent les beaux cheveux des gens en bonne santé. C'est plutôt positif et bon signe, je trouve ! Et en plus, toi, ça ne t'es arrivé qu'une fois, tandis qu'à trois de mes nièces, ça a été le cas plusieurs années consécutives de suite... Elles aussi, comme toi, ont des cheveux magnifiques et épais, et elles sont en bonne santé. Donc, merci les poux de tête, vous êtes finalement une chose positive !
Poux de corps et morpions par contre, sont toujours les marqueurs des gens sales puisqu'on les trouve en abondance chez les clochards et les crasseux...
Donc, mieux vaut un aristocratique pou de tête, c'est moins craignos !
Bises, Tinky :-)