mercredi 6 octobre 2010

AO LE DERNIER NEANDERTAL de Jacques Malaterre °° : Sur la Route du Cinéma

Une critique du même Ao franchement bête et méchante, ou quand un beauf regarde un film... La honte ! Je serais lui, je me cacherais ! Quel homo cretinus soffisensis ignorens que le rédacteur de cet article malgré tout fort drôle au demeurant, mais enfin, tout de même !!! Choquée, je suis choquée !!!! On NE TOUCHE PAS A MON NEANDERTHAL, na !

Les amants de la nuit des temps, Aki et Ao.
© Jacques Malaterre, Patrick Glaize & UGC.
Je ne dis pas qu'ils étaient parfaits, hein, ils étaient humains, comme nous, et sûrement tout aussi allumés, la rançon de l'intelligence et de la conscience, mais franchement, là, le jeune gommeux qui a pondu cette infamie d'article aux propos malsonnants mériterait le knout et le pal, ensuite ! Ou alors de servir de cible à un entraînement à la sagaie et au propulseur préhistoriques, voire même aux simples cailloux !!! Consternant ! Mais j'ai malgré tout ri en le lisant, parce que la manière dont les choses sont dites est plutôt drôle, hélas !

2 commentaires:

Mimi a dit…

Ma foi, tu as le rire facile ! L'auteur(e ?) de cet article n'y connaît goutte en Préhistoire et voudrait nous faire croire le contraire quant aux commentaires, ils sont profondément affligeant ! 3 milliards d'année d'évolution pour en arriver à ça : des gens ignorants et fiers de l'être ? Ca me ferait plus pleurer que rire mais encore, ça leur ferait trop plaisir !

Air fou a dit…

Un petit coucou préhistorique, Thinky!

J'espère que tu vas bien.

Zed xox