vendredi 10 février 2012

Les plus vieilles peintures pariétales du monde, faites par Néandertal ? | Paléoanthropologie


Reprise dans le blog Paléoanthropologie de cette bombe archélogique incroyable : on a trouvé à Nerja, en Espagne, une grotte dont les dessins auraient 42 000 ans, AVANT que Sapiens ne mette les pieds en Europe occidentale, et donc, PENDANT que l'Homme de Néanderthal habitait dans le coin ! Les 5 dessins représentent des animaux marins, dessinés à l'ocre rouge, et on a trouvé au sol des charbons qui ont permis cette datation. Le souci est :
  • Premièrement, la difficulté de certains préhistoriens à admettre chez Néanderthal la capacité d'abstraction nécessaire à la conception d’œuvres d'art, nonobstant la qualité de la taille de ses outils de pierre, le fait qu'il ait collectionné certains objets et fossiles curieux, qu'il ait utilisé ocre et manganèse et confectionné des parures en matières naturelles... Et enfin, que visiblement, il était sensible et respectait ses morts et soignait ses malades.
  • Deuxièmement, que l'on n'a pas daté l'ocre des dessins, car cela entraînerait de devoir en prélever un peu et donc d'altérer les œuvres, même d'une manière infinitésimale. On n'a en effet pas trouvé de coulée de couleur qui serait mêlée aux charbons analysés, ou de gouttes de couleur qui seraient tombées sur le même niveau de sol.
  • Troisièmement, si ça se trouve, l'arrivée de Sapiens est antérieure à ce qu'on supposait... Mais où sont les vestiges gravettiens qui le prouveraient ? 
  • Quatrièmement, le style des dessins ne diffère en rien de celui d'autres grottes ornées de cette zone, attribuées à Sapiens... Et si on s'était trompé dès le départ ? Car ce style de dessin est quand même différent de ce qu'on trouve ensuite. 
Trop timides pour oser bousculer d'un coup l'idée comme quoi SEUL l'homme moderne aurait eu l'idée de taguer, les savants ? On sait déjà qu'entre Néanderthal et nous, les différences n'étaient grosso-modo que physiques et culturelles... Que cognitivement, en dépit de la forme particulière de son cerveau, son comportement ne différait pas vraiment de celui de nos ancêtres, qu'il parlait, que c'était un excellent chasseur et un non moins excellent artisan, qu'il maîtrisait parfaitement le feu, organisait son habitat de manière tout à fait comparable à ce que faisaient les Cro-Magnons, qu'il mangeait de tout, avec une nette préférence pour la viande, certes, mais tout comme Sapiens, à la même époque... 
D'ailleurs, si ces différences avaient été si énormes, certains et certaines des deux humanités ne se seraient pas gentiment accouplés pour nous léguer quelques gènes qui posent encore question, d'autant que certains seraient impliqués dans le développement du cerveau et certaines maladies mentales quand ils s'activent chez nous... D'un autre côté, ce lointain mélange a accru nos défenses naturelles, en Europe et en Asie... 
Donc, le mystère reste entier, bien que je pense, nonobstant certains, que Néanderthal a été le professeur de Cro-Magnon quand il est arrivé sur ces territoires inconnus au climat redoutable et aux animaux qui ne l'étaient pas moins. On a souvent prétendu que Néanderthal s'était acculturé à l'arrivée de Sapiens... Et si l'acculturation avait marché dans les deux sens, et que l'idée d'orner les grottes vienne du professeur ?
Rêvons ! Je ne vois pas pourquoi cela n'aurait pas été possible.
La reconstitution très sympa de l'Homme de Spy, un Néanderthalien trouvé en Belgique au cours du XIX° siècle, réalisée par les frères Kennis, ci incluse, présente un être tout à fait humain, doté d'une bouille sympathique, même si elle paraît, a priori, un peu taillée à la hache en silex... C'est un bonhomme qui a un air tout à fait sociable et fréquentable, nonobstant ses différences avec nous. Qui nous dit que ce type de gars n'aurait pas été capable peu ou prou des mêmes choses que nos Cro-Magnons ? Vivement qu'on réussisse à dater cette fichue ocre !!! 

 

5 commentaires:

romain pigeaud a dit…

Salut,
plusieurs commentaires :

- on peut contester cette info et ne pas dénier à Neandertal des capacités d'abstraction. Simplement, pour le moment, nous n'avons aucune preuve que Néandertal ait pu réaliser des oeuvres d'art figuratives (sauf peut-être la pseudo-tête d'ours de Tolbaga ?). Ce n'est pas du mépris simplement de la prudence et de la patience : peut-être trouverons-nous d'autres témoignages, cette fois incontestables.

- Il est impossible de dater l'ocre, seul le charbon est datable par le carbone 14.

- attention, l'art de la grotte de Nerja n'est pas du tout original ni différent de celui des autres cavités andalouses et valenciennes de la même époque (solutréenne ou gravetto-solutréenne).

Bacqué Huguette a dit…

D'accord. Merci pour ces précisions, Romain ! A bientôt !
Huguette :-D

Air fou a dit…

À la hâte, encore dans les couches du poupon : airfou.com

Finie Zed, rien de personnel là, s'il te plait ou alors via la modération. Bises ma belle Tinky! Et bien sûr je vais revenir lire après le déménagement.

Bonhomme a dit…

Malgré le doute qui persiste, ça provoque une belle réflexion.

Air fou a dit…

Mais si j'ai bien compris l'article, même la datation de l'ocre, à la limite des capacités de la datation au carbone, ne prouverait pas que ces ont d'autres hominidés qui seraient passés par là? Admettons que ce soit peu de temps après, serait-on en mesure de préciser à ce point?