lundi 20 février 2012

Famille, pourquoi faire ?

Depuis la mort de ma maman, survenue il y a sept ans hier, ce qui me sert de famille devient de plus en plus un squelette décharné dont les os partent chacun de leur côté, soudain frappés d'autonomie. J'ai un frère et une sœur plus vieux que moi et pour lesquels j'ai de plus en plus l'impression de n’être qu'un embarras, un être indésirable et n'avoir plus ma place à leurs côtés. J'avais prévenu ma sœur de ma venue pour ces vacances, et voilà que, sous couleur que ma nièce est rentrée en catastrophe chez elle suite à une séparation amoureuse, j'étais soudain persona non grata... Eh bien, puisqu'il en est ainsi, à dater de ce jour, et puisque je la dérange, elle n'existe plus pour moi. Heureusement qu'il me reste de précieux amis sur lesquels je sais pouvoir compter et m'appuyer ! Bref, si un jour elle se souvient de mon existence, qu'elle ait besoin de moi pour X ou Y raisons, elle se cassera le nez. Elle m'a suffisamment emmerdée durant toute ma pauvre vie et j'ai passé l'âge de supporter ses caprices égotistes ainsi que son caractère superficiel et sa bêtise. Elle n'existe plus pour moi. Bon débarras !

Ceci reflète magnifiquement mon état d'esprit actuel...








5 commentaires:

Air fou a dit…

Voilà un premier pas vers toi. Reste ensuite à se débarrasser de la colère, de la rancune et garder toute son énergie pour soi et ce qui en vaut la joie.

On ne choisit guère sa famille. Plus tordu encore, cette famille nous met à distance ou nous trouve toutes sortes de choses non enviables si nous avons eu le malheur d'être victime. L'histoire du monde est ainsi construite qu'on met à distance tout ce qui pourrait nous associer au malheur par crainte de subir un sort semblable. Ou, si on est dans le camp des fuis, de se regrouper avec les autres rejetés et de se plaindre et souffrir en groupe. On met du temps avant de mettre les deux dynamiques derrière soi. Encore faut-il en être conscient et le vouloir.

Le sang, après tout, n'est pas gage de grand chose sauf des trucs génétiques, biologiques, ce genre de chose. Le sens royal, c'est d'abord le nôtre. :D

Air fou a dit…

Tous mes comptes étant fermés, cela ma fait disparaitre de tes membres. Mais tu es dans mes favoris, alors ce n'est que formalité. Quand même, un petit pincement.

Bonhomme a dit…

Désolé que vous en soyez rendu là, mais parfois il faut savoir faire son deuil d'une relation, familiale, amoureuse ou autre.

Toutes mes sympathies pour ta maman.

Bacqué Huguette a dit…

Ma maman, la pauvre, doit s'en retourner dans sa tombe... Depuis sept ans, les relations entre ma sœur et moi se délitent peu à peu... Lamentable !
Bises, Bonhomme !

Air fou a dit…

Ta maman, si elle n'était pas dans le néant (pas derthal) souhaiterait certainement qu'en fin de compte chacun de ses enfants soit d'abord heureux.