lundi 21 juillet 2008

Man to Man, (d'Homme à Homme)

Je viens de vivre un très grand moment de cinéma .
Ce soir, France 2 diffusait un film intitulé Man to Man, qui dénonçait les méfait du racisme et les errements catastrophiques que pouvaient provoquer l'aveuglement et l'étroitesse d'esprit.
C'est l'histoire tragique d'un couple de Pygmées ramenés en Angleterre à la fin du XIX° siècle, quelques années après que Darwin eut publié l'Origine des Espèces et qu'on ait découvert des restes fossiles comme ceux de Néanderthal.
L'histoire raconte l'odyssée de deux frères que tout oppose. L'un est anthropologue, et l'autre médecin.
Le premier pétri de l'esprit scientiste de son époque, refuse de voir dans les Pygmées autre chose que le "Chaînon Manquant", alors que le second y voit tout simplement des êtres humains comme lui, ses frères, ses égaux.
Or, à l'époque fleurissaient des thèses que défendent encore le FN et les fascistes sur l'inégalité des races et autres horreurs du même tonneau.
De fait, les Pygmées deviennent un enjeu scientifique et pécuniaire entre les deux frères dont l'un veut qu'on préserve à tout prix leur dignité et qu'on tente de les comprendre, de communiquer avec eux, tandis que l'autre, lui, ne voit en eux que des spécimens à étudier et le moyen de gagner sa vie sur leurs dos ! Il faut dire qu'ils se sont compromis avec une importatrice d'animaux sauvages pour les cirques et zoos, pour ne pas être accusés de trafic d'esclaves, et que celle-ci doit rentabiliser ses "animaux". On est en pleine ère coloniale, faut-il le préciser, et ce qui est noir n'est pas considéré comme humain ou si peu...
De fait, les Pygmées sont traités comme des cobayes. On les encage, on les soumet à des examens humiliants, on voudrait extraire le bébé qu'attend la pauvre jeune Pygmée de son ventre pour l'exposer dans du formol, j'en passe et des pires, et finalement, le pauvre Pygmée, voulant s'enfuir trouve la mort alors qu'il est monté sur un bateau...
Le film est profond et pose des questions essentielles sur ce qu'est un être humain, avec toutes ses ressemblances et ses différences, tant physiques que culturelles, et, effectivement, quoi de plus dissemblable qu'un Anglais de l'ère victorienne et un Pygmée Baka ?
Le passage le plus choquant était celui où les pauvre malheureux étaient exhibés dans un zoo, comme des grands singes !
Cela m'a rappelé l'époque pas si lointaine où cirques et expositions universelles ou coloniales exposaient ainsi des villages africains, des tribus Kanaks - le propre grand-père de Christian Karembeu a été ainsi exposé dans les années 30 !- des villages indochinois ou Indiens... Voire des Amérindiens comme les Cherokees que ma mère, enfant, à vus, sur une estrade, à Bagnères de Bigorre en 1933 lors du passage du cirque de Buffalo Bill ! Oui, cette époque révoltante où l'autre n'était pas de notre espèce n'est pas si lointaine, hélas !
Et quelques-uns continuent à penser cela... L'autre n'est pas humain. La postière que j'ai vue ce matin, d'origine africaine, s'est faite traiter de "Sale Négresse", il y a encore quelques jours !
Une Shoah n'a-t-elle pas suffi pour nous montrer que nous étions tous frères ? Les dernières découvertes de la génétique, qui prouvent que l'homme moderne descend d'un minuscule groupe de deux mille personnes perdu ou presque disparu il y a 70 000 ans en Afrique, ne sont-ils pas assez clairs pour nous faire comprendre qu'au départ tous les humains étaient noirs de peau et issus de climats tropicaux ? Que les différentes couleurs et apparences ont résulté d'adaptations à différents climats, et seulement de ça, et de rien d'autre ?
Le film de ce soir, parce qu'il touchait ces questions essentielles n'a pas reçu, hélas, l'accueil public qu'il méritait, et n'a pas connu le succès qu'il aurait dû avoir ! Si je trouve le DVD, je l'achèterai, parce que je trouve que ce film est un essentiel qu'il ne faut surtout pas rater !
Pour une fois que la télévision publique prouve qu'elle peut avoir aussi un cerveau, c'est à marquer d'une pierre blanche !!!

4 commentaires:

Mimi a dit…

J'ai beaucoup entendu parler de ce film lorsqu'il a été tourné mais je ne l'ai effectivement jamais vu ! Il fallu qu'il soit diffusé hier soir ! Dommage parce que je voulais vraiment le voir, moi aussi !
En tout cas, comme tu le dis si bien, on voit que nous n'avons pas exagéré dans ce que nous avons écrit !

ulysse a dit…

Je n'ai pas vu le film mais le compte rendu me le fait regretter j'essaierai de me procurer le DVD.Les hommes ont effectivement oubliés que leurs ancêtres étaient noirs et venaient des savanes africaines

saadou a dit…

malheureusement je n'ai vu que le début et je n'arrivais pas à bouger de devant la télé!c'est vraiment le fond des pensées qu'il faut changer si on veut que le reste suive!

Anonyme a dit…

he bé moi je l'ai vu et il est vraiment bien,le pire c est qu il y as juste un siécle a voir aussi, l'état d'esprit de ce blog et merci pour ton soutien

Chat Maigre